Réforme 2018 de la formation professionnelle

1 journée pour comprendre et anticiper les impacts de la nouvelle réglementation

Réf. 5033
  • Partager via facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via LinkedIn
  • Chargement

    Merci de patienter ...

  • Nouveau
Formation présentielle
1 jour - 7 h 895  € HT
  • Petit-déjeuner d’accueil et repas du midi offerts

Objectifs


Pré-requis


Suivi et évaluation


Pour quel public ?


Les plus


Programme détaillé

Le programme est ajusté en temps réel pour prendre en compte les changements de réglementation

 

Une redistribution des rôles entre les acteurs de la formation : « l’avant / après » réforme

  • La spécialisation des OPCA en matière de TPE et d’alternance. Leur mobilisation envers les PME
  • Les Régions : un rôle recadré sur l’orientation professionnelle
  • Quels impacts pour les organismes de formation et les formateurs ? 
  • La fusion des différentes instances de gouvernance avec France Compétences. Quelles seront ses pouvoirs en matière de régulation du marché ?
  • Un nouvel interlocuteur : l’URSSAF
  • Le maintien de Pôle Emploi comme interlocuteur des personnes en recherche d’emploi

La mise à plat du financement de la formation

  • Comprendre la dissociation entre l’organisme collecteur (l’Urssaf) et la gestion du budget (par la Caisse des dépôts)
  • Focus sur les taux de cotisations en fonction de la taille de l’entreprise
  • Le principe de redistribution des richesses : les « grands » cotisent pour les « petits »
  • Les abondements continueront-ils d’exister et à qui les demander ?
  • Focus sur le plan d’investissement envers les chercheurs d’emplois et les moins diplômés
  • Un financement plus simple d’accès par les salariés avec les chèques formation « digitaux »

La mise en avant du Compte Personnel de Formation (CPF)

  • La monétisation du CPF et sa meilleure accessibilité par la création d’une « appli »
  • La question du solde du CPF et/du DIF : sera-t-il basculé également en euros ? 
  • La fin de la liste des formations « CPFable » et l’ouverture du CPF à tout le catalogue RNCP 
  • Le nouveau rôle des entreprises en matière d’abondement
  • L’ouverture du CPF aux nouvelles technologies digitales comme le MOOC

Une gestion de plus en plus stratégique de la formation par les entreprises

  • Focus sur les contrats d’apprentissage : alternance, période de professionnalisation… les différences de rémunération et de critère d’éligibilité changent-ils ? Quel interlocuteur au niveau étatique et territorial ?
  • Comprendre la nécessité de relier GPEC et plan de formation pour accompagner l’évolution des compétences
  • Est-ce la fin du plan de formation ?
  • Quel rôle joueront les instances représentatives du personnel et partenaires sociaux en matière de plan de formation ? Les nouvelles règles en matière de négociation du plan de formation.
  • L’importance de plus en plus croissante de justifier le ROI des actions de formation. Une nouvelle posture à adopter pour le Responsable Formation.

Un accompagnement renforcé de l’individu

  • La priorité donnée à la « prospective des métiers » et à l’évolution des compétences notamment par la création de l’observatoire des métiers
  • Bilan de compétences : qui le financera dorénavant ?
  • Le développement du Conseil en Evolution Professionnel : des financements dédiés, de nouveaux opérateurs, l’ouverture de nouveaux postes et leur gestion par les Régions