Formation Assistant(e) social(e) du travail, faites progresser vos pratiques

Assistant(e) social(e) du travail - Niveau 2

Réf. 2242
  • Partager via facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via LinkedIn
  • Chargement

    Merci de patienter ...

  • Indispensable
Formation présentielle
2 jours - 14 h 1 495  € HT
  • Petit-déjeuner d’accueil et repas du midi offerts

Objectifs


Modalités pédagogiques


Pré-requis


Suivi et évaluation


Pour quel public ?


Les plus


Programme détaillé

Atelier 1 - Renforcer son positionnement et optimiser sa collaboration avec la direction, les RH, le CSE...

Améliorer le partenariat avec ses interlocuteurs et tenir son rôle de conseil

  • Développer des partenariats internes dans les organisations de travail : direction RH, service de santé au travail, instances représentatives du personnel, référents handicap...
  • Appréhender ses enjeux et ses contraintes, et celles des autres acteurs de l'entreprise
  • Communiquer au travers du langage et des outils de l'entreprise

Mises en situation et analyse de pratiques sur les problèmes de positionnement

-Exemples : promouvoir et systématiser l'appel à ses compétences, contourner les problèmes de communication, contribuer à la réflexion avec le CSE sur la prévention des risques professionnels...

Atelier 2 - Accompagner les salariés fragilisés : harcèlement, burn-out, addictions...

Repérer le mal-être ou les comportements problématiques et savoir agir

  • Trouver la posture adaptée dans la relation d'aide
  • Intervenir en coordination avec les interlocuteurs internes pertinents
  • Venir en appui aux managers et se faire reconnaître comme professionnel « ressource »
  • Mieux identifier les limites de son rôle : savoir quand et à qui passer le relais en interne et en externe

Mises en situation et analyse de pratiques sur la souffrance au travail

-Exemples : gérer les réactions émotionnelles du salarié en entretien et ajuster son comportement professionnel, agir en cas de suspicion de harcèlement ou de pression psychologique, être un appui aux managers...

Atelier 3 - Jouer son rôle d'alerte tout en respectant le secret professionnel

Tenir une fonction d'alerte et d'observation sociale dans le respect de ses règles déontologiques

  • Identifier les limites de son rôle en matière d'observation sociale et de devoir d'alerte
  • Faire émerger ou remonter les problématiques des salariés dans le respect du secret professionnel
  • Quelles informations partager avec le médecin du travail, la direction RH, les représentants du personnel... ?

Mises en situation et analyses de pratiques sur le rôle d'alerte

-Exemples : traiter une situation problématique avec les interlocuteurs internes, alerter sur un salarié qui présente un burn-out avant qu'il ne soit trop tard, présenter des situations à risques lors d'une réunion avec le CSE dans le respect du secret professionnel...

Atelier 4 – Rapports d’activité et observation sociale : s’inscrire dans la politique RH de sa structure et se faire entendre par la direction

Élaborer son rapport d’activité

  • Identifier les destinataires
  • Construire des indicateurs et savoir les analyser
  • Devenir un observateur convaincant et pertinent: comment faire?
  • Valoriser son rapport d’activité 

Mises en situation à partir de rapports d'activité

-A partir de rapports d’activité déjà existants et apportés par les participants, vous les analyser et les consolider pour les faire évoluer en leviers d’action et de communication auprès des DRH, du service de santé au travail et du CSE