Formation : Valorisation des énergies fatales

Pourquoi et comment valoriser les énergies perdues ?

Réf. 2949
  • Partager via facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via LinkedIn
  • Chargement

    Merci de patienter ...

  • Nouveau
Formation présentielle
2 jours - 14 h 1 495.00  € HT
  • Petit-déjeuner d’accueil et repas du midi offerts

Objectifs


Moyens pédagogiques


Suivi et évaluation


Pour quel public ?


Les plus


Programme détaillé

Qu’est-ce qu’une énergie fatale ?

  • Quelles sont les énergies perdues dans les systèmes énergétiques actuels ? 
  • Quels sont les types d’activités identifiés comme ayant un fort potentiel de récupération ? 
  • Quels sont les types de systèmes et de procédés pouvant être concernés par la valorisation ? 
  • Quels types de valorisation existe-t-il pour ces énergies ?

Quelles techniques peuvent être utilisées pour valoriser ces énergies perdues ?

  • Comment récupérer de la chaleur perdue ? (réseaux échangeurs, production de froid) 
  • Comment mieux adapter l’offre d’énergie à la demande ? (stockage de chaleur) 
  • Comment valoriser l’énergie mécanique et électrique ? (cascade mécanique, poly-génération) 
  • Valorisation d’énergie et troisième révolution industrielle : une industrie qui intègre le développement durable (Responsabilité Sociétale des Entreprises, nouvelles réglementations)

Pourquoi valoriser les énergies fatales ?

  • Quels gains potentiels représentent les gisements d’énergie fatale ? 
  • Combien de temps faut-il prévoir pour la mise en place d’un projet de valorisation ? 
  • Quel est le temps de retour moyen sur les investissements de récupération d’énergie ? 
  • Quels sont les dispositifs d’aide et d’incitation à la récupération d’énergie ?

Quelles évolutions à venir en termes de valorisation d’énergie fatale ?

  • Quelles sont les évolutions technologiques à venir en matière de valorisation d’énergie ? 
  • Quels sont les interlocuteurs à contacter pour vous aider dans vos projets ? (Exemples : région Nord – Picardie, énergie nucléaire)