Dominique (T8aminik) RANKIN Dominique (T8aminik) RANKIN
Chef héréditaire algonquin et Homme médecine

Sa mère lui donna le nom spirituel de Kapiteotak : Celui qu’on entend chanter de loin. C’était en 1947, durant la saison de Sik8an, le pré-printemps.Les circonstances entourant sa naissance laissèrent tout de suite présager l’arrivée d’un enfant au destin hors du commun. En effet, son père, chef traditionnel et homme-médecine puissant, lui sauva la vie in extremis à la suite de l’écrasement de l’avion qui aurait dû le conduire avec sa mère vers la médecine des Blancs, à la suite d’un accouchement difficile. Puisqu’il fallut aussi lui donner un nom dans la tradition des Blancs, on le baptisa Dominique ou « T8aminik » tel qu’il l’écrit dans sa langue maternelle: l’algonquin. Né dans les forêts de l’Abitibi, sur les berges de la rivière Harricana, au sein d’une famille ayant réussi jusque là à préserver son mode de vie ancestral, T8aminik fut rapidement désigné pour prendre la succession de son père à titre de chef héréditaire et homme-médecine. Dès l’âge de 7 ans, les anciens le placèrent donc sur un long chemin d’enseignements et d’initiations qui le conduisit d’un bout à l’autre du Canada et des Amériques, à la rencontre des plus grands sages autochtones de notre époque. Au bout de plusieurs années d’épreuves personnelles (dont une période noire dans les « Pensionnats des petits Sauvages ») et l’exploration de la vie à l’Occidentale à travers différents métiers et postes de direction (dont celui de grand chef politique de la nation algonquine), T8aminik se consacre aujourd’hui au rôle auquel on le destinait, c’est à dire celui de leader spirituel dans la tradition Anicinape. Sa mission de propagation du message de paix Anicinape l’amène à prononcer des conférences et animer des stages de guérison partout au Canada et ailleurs dans le monde. Porteur de nombreuses pipes sacrées, élève chéri du très respecté Grand-père William Commanda, T8aminik fut nommé membre du Sénat autochtone en 2003. Siégeant également parmi un groupe de 49 anciens représentant les leaders spirituels autochtones du Canada, on l’a désigné gardien de la porte de l’Est, au sein de ce groupe. Leader, enseignant et communicateur aguerri, il est reconnu pour son grand sens de l’humour et son énergie débordante.