Management

Le management hybride, une tendance qui se confirme

Management hybride

Terme encore méconnu et peu utilisé jusqu’à récemment, le management hybride tend aujourd’hui à se généraliser au sein des entreprises. Cette tendance est partie pour durer sur le long terme en prenant en considération le contexte actuel, tant économique que sanitaire. Cette évolution n’est pas sans incidence sur les managers et leur style managérial. Dorénavant, il leur faut savoir jongler avec les collaborateurs en télétravail et les équipes en présentiel afin de s’adapter et d’améliorer leurs performances.

La conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle

Avant même la pandémie de coronavirus, le nombre de travailleurs ayant choisi de télétravailler était en hausse constante ces dernières années. D’ailleurs, les dirigeants d’entreprises de toutes tailles ont aussi poussé dans ce sens. Son ampleur était telle que le phénomène était vu par beaucoup comme étant la tendance du futur et la révolution du travail tant attendue. Les premiers sont motivés par la recherche d’un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, tandis que les seconds raisonnent plutôt en termes de performances et d’économies de coûts.

À l’époque, cela posait déjà quelques problèmes dans le domaine du management. En effet, il existe des différences fondamentales entre le management en présentiel et le management à distance. En présentiel, les collaborateurs doivent respecter un cadre précis. À l’inverse, à distance, il revient aux managers de s’adapter aux équipes dont ils sont en charge. Autrement dit, le management classique ne fait pas appel aux mêmes leviers d’organisation et de communication que le management à distance. Ce qui justifie l’intérêt et la nécessité de basculer vers le management hybride.

Une hybridation subie en raison de la pandémie de coronavirus

La grande majorité des entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, ont été contraintes de revoir leur organisation et d’adopter le télétravail lors du confinement au printemps 2020. Au départ, cette situation était considérée comme transitoire avec une partie des équipes au bureau et une autre à domicile. Or, elle semble aujourd’hui s’ancrer dans les modes de travail et se pérenniser. Ce qui force indirectement les managers à adopter le management hybride. Ce qui implique la mise en œuvre de nouvelles pratiques et le renforcement de leur capacité managériale.

Le changement durable des modes de travail avec des équipes hybrides fait que ce management est la tendance du futur. D’ailleurs, cela est confirmé par les résultats d’une récente étude effectuée par le Groupe Adecco. Plus de 70 % des salariés en France souhaitent plus de souplesse et de liberté dans la réalisation de leurs tâches et le choix de leur lieu de travail. Ils pensent que le modèle idéal intègre 50 % de travail sur site et 50 % à distance. Il incombe aux managers de maintenir le lien et l’équilibre.

Les enjeux de ce nouveau mode de management pour le succès de l’entreprise

Le management hybride ne s’invente pas et ne s’improvise pas non plus. En effet, le manager n’avait pas d’autres choix que de faire confiance à ses collaborateurs en télétravail. Lors du passage au travail hybride, il doit savoir faire montre d’un même niveau de confiance. Opter pour un retour à un style de management de proximité comme en management présentiel sera mal perçu et mal vécu, car trop contrôlant. Ce qui risque fort de nuire à la gestion des compétences et à la préservation de l’attractivité de l’entreprise.

Un autre enjeu de ce management « émergent » concerne la gestion des équipes au bureau et des équipes à distance. Sans une formation adéquate à ce style de management, le manager porte une plus grande attention aux collaborateurs en présentiel par la force de ses habitudes. Il prend alors le risque de se couper des autres. Même à court terme, cela affecte l’engagement collectif, le niveau de productivité et les résultats de l’entreprise. Il doit trouver le juste équilibre entre accompagnement et autonomie, confiance et contrôle, etc.

Le management et le leadership au service de l’intelligence collective

Comme les entreprises évoluent dans un environnement encore plus imprévisible et incertain, il est primordial que le manager devienne un leader. Il faut qu’il trouve le juste milieu entre management en présentiel et management à distance. De ce fait, il est capable de diriger efficacement une équipe hybride et d’activer son intelligence collective. De plus, ce style de management requiert une approche équitable, inclusive et engageante. Aucune distinction ne doit être faite entre tous les collaborateurs, quel que soit leur lieu de travail.

Si le management hybride accorde une grande importance à l’autonomie, la clé de son succès repose en particulier sur la responsabilisation des membres de l’équipe. Cela permet de les motiver et de les garder productifs en développant leur sentiment d’appartenance. La gestion des compétences quant à elle nécessite d’identifier la complémentarité pour la réalisation des objectifs de l’entreprise. Elle est vitale pour faire face aux défis de la performance et de la compétitivité en évitant toute perte de repères chez les collaborateurs et en avançant dans la même direction.

Laisser un commentaire