management

Management : ces 30 personnalités internationales qui font bouger les lignes

Les 30 personnalités à suivre

Comme chaque début d’année, les britanniques Stuart Crainer et Des Dearlove publient leur « Thinkers50 Radar Class ». Un classement très attendu qui présente les 30 personnalités les plus à la pointe dans le domaine du management, du leadership et de l’innovation. Zoom sur le palmarès 2022.

Le classement 2022 se présente sous le signe de la diversité, de l’équité et de l’inclusion (DEI), en mettant à l’honneur des hommes et des femmes de nombreux pays, qui bousculent les codes dans de nombreux secteurs avec des idées innovantes et originales.

D’un ingénieur informatique sri lankais à un spécialiste du management de crise originaire de Sierra Leone, en passant par un Britannique expert de la « justice transformatrice », la « Radar Class » de l’année, concoctée par Thinkers50 , est ainsi une collection de profils très riches, plus passionnants les uns que les autres.

Diversité géographique…

Si de nombreux Américains sont présents au classement, 15 nationalités y sont aussi représentées, issues des 4 coins du monde.

Originaire du Pakistan, le chercheur Mehran Gul s’emploie, par exemple, à définir les environnements les plus propices à l’innovation et le rôle des pays pour promouvoir de bonnes pratiques en la matière. En Afrique du Sud, Lorenzo Davids est PDG d’une organisation qui promeut la justice sociale et crée des conversations au sein de diverses communautés dans son pays, afin de faire remonter leurs aspirations et leurs craintes auprès des dirigeants. Modupe Taylor-Pierce au Sierra Leone représente une organisation panafricaine qui propose des services de coaching en leadership et des partages d’expériences entre leaders africains.

On peut aussi citer la journaliste canadienne Jennifer Moss, qui a conduit des recherches sur les burn-out pendant la pandémie et le bien-être au travail, ce qui sert de fondement à un nouvel ouvrage très instructif, ou encore l’Italien Antonio Aloisi, qui étudie la manière dont les innovations digitales transforment le droit du travail.

… Et thématique

Le classement est aussi, comme l’an dernier, très féminin, 16 femmes ayant été distinguées pour leurs travaux s’appuyant sur des données de recherche très rigoureuses.

L’Américaine Basima Tewfik étudie, par exemple, le syndrome de l’imposteur au travail et les conséquences positives qu’il peut avoir dans certains contextes. L’Allemande Hilke Plassmann est neuroscientifique et s’intéresse à la manière dont notre cerveau et nos facultés neurobiologiques guident nos décisions de consommation. S’appuyant aussi sur les sciences et la biologie, l’Américain Modupe Akinola étudie les facteurs biologiques associés au stress et au leadership, tentant d’expliquer pourquoi certaines personnes sont plus ou moins résistantes au stress.

Les thématiques étudiées par ces différents experts sont elles aussi très diverses, mais toutes les personnes mises à l’honneur dans cette « Thinkers50 Radar Class » partagent en commun le fait de s’appuyer sur une démarche scientifique et rationnelle pour repenser les grands sujets qui touchent le monde du business, dans le contexte de deux années de crise sanitaire.

Penser le futur et accompagner les transitions environnementales et digitales, faire face à la complexité de la période que nous traversons, prendre soin de son bien-être psychologique au travail : autant de grandes questions qui traversent nos sociétés, auxquelles tous ces experts tentent d’apporter des réponses grâce à leurs travaux.

Par Léna Sanchez

Laisser un commentaire