management

Les managers aussi sont des entrepreneurs

Manager et entrepreneur

Le culte contemporain de l’entrepreneur masque aujourd’hui une autre réalité : les managers portent la transformation de nos entreprises, estime le PDG de Rakuten France. Leur rôle crucial en matière d’innovation et de conduite du changement a été mis en lumière par la crise sanitaire.

Chaque époque a ses figures emblématiques, qui viennent chasser celles de la précédente. Ainsi, au capitaine d’industrie d’hier a succédé, dans l’imaginaire collectif, la figure de l’entrepreneur, incarnation contemporaine de la réussite dont on vante – d’ailleurs à juste titre ! – la capacité à prendre des risques, à créer de la valeur, des emplois, et à porter haut l’étendard de notre capacité d’innovation sur la scène internationale.

L’irruption dans notre vocabulaire des termes start-up, jeune pousse, incubateur, accélérateur, pépite, licorne, ou «business angel» est l’expression de ce changement culturel : nous sommes devenus un pays où entreprendre a la cote. Malgré la crise, 996.000 entreprises ont été créées en France l’an dernier. Un record !

Cet engouement compréhensible a toutefois un effet déformant. Si on en croit, par exemple, les définitions données sur le site de bpifrance, l’entrepreneur est appelé en permanence à innover, tester et apprendre de son marché, alors que le manager, dans l’entreprise, ne fait «qu’optimiser un « business model »». Il y aurait d’un côté les vrais aventuriers, ceux qui changent le monde ; et de l’autre, ceux qui se contentent de le gérer.

Cette vision binaire est absolument fausse, car il y a du manager dans chaque entrepreneur et de l’entrepreneur dans chaque manager. L’innovation et le «test and learn» ne sont pas ce qui les distingue, c’est au contraire ce qui les rapproche.

Conduite de l’entreprise

Les managers sont en effet appelés en permanence à concilier prise de risque, création de valeur et pérennité de l’entreprise. Ces trois dimensions sont indissociables dans la conduite quotidienne d’une entreprise, de ses projets, et dans la gestion d’une équipe. Dans un monde qui va très vite, les managers sont constamment appelés à se réinventer aussi bien en termes d’offres que de culture d’entreprise ou d’organisation interne.

Et ce que l’on ne dit pas souvent, c’est qu’il est généralement plus difficile d’insuffler le changement au sein d’une entreprise établie que d’en créer une sur de nouvelles bases ; car il faut savoir s’extraire des habitudes et combattre l’inertie.

En vérité, chaque jour, dans la grande majorité des entreprises, des transformations profondes sont initiées et mises en œuvre par des managers. Elles requièrent de leur part de grandes capacités d’écoute et d’empathie, mais aussi de savoir fédérer et inspirer leurs équipes. Des compétences que l’on enseigne peu et qui ne s’acquièrent que sur le terrain.

Ce rôle a été rendu encore plus visible du fait de la crise sanitaire, qui a catalysé beaucoup d’évolutions dans de nombreux métiers. Depuis début 2020, les entreprises ont dû s’adapter à des conditions extrêmes et conduire, dans une urgence absolue et sans feuille de route, des transformations colossales. Au-delà du basculement – souvent improvisé, parfois brutal – vers le télétravail systématique et des efforts déployés pour garantir la continuité d’activité en «full remote», c’est bien une révolution du business qu’il a fallu conduire. Beaucoup d’entreprises l’ont fait avec succès, en réinventant leur modèle d’activité. En première ligne, à la manœuvre, les managers ont joué un rôle clé.

Un rôle d’entrepreneur au sein de l’entreprise

Les managers jouent de fait un rôle d’entrepreneurs dans le périmètre qu’ils dirigent. Ce sont eux qui sont garants de la bonne mise en œuvre des plans d’affaires – et vis-à-vis des clients, de la promesse de la marque ; eux qui relayent la vision stratégique auprès des équipes ; eux encore qui gèrent toute la complexité de l’hybridation croissante du travail et qui maintiennent l’engagement de leurs collaborateurs. Tout autant que ceux qui créent des entreprises, ils sont des défricheurs, lancent de nouvelles offres, conçoivent de nouveaux produits, et conquièrent de nouveaux marchés, proches ou lointains.

Notre économie, pour asseoir son dynamisme, a besoin à la fois d’entrepreneurs et de managers. Il faut se réjouir qu’une part croissante des étudiants des grandes écoles d’ingénieurs et de commerce décident, dès leur diplôme en poche, et parfois même avant, de se lancer, seuls ou à plusieurs, dans la grande aventure entrepreneuriale. Mais pour réaliser leur rêve, pour passer à l’échelle et démultiplier leur impact, ils ne pourront se passer de managers de qualité, relayant efficacement leur action sur le terrain.

Sur le pont depuis le début de la crise, les managers ont été exemplaires. Ils ont montré que leur métier n’était pas de tout repos, mais combien aussi, il était, autant que le parcours d’un entrepreneur, une aventure passionnante.

Fabien Versavau est PDG de Rakuten France.

Laisser un commentaire