Efficacité professionnelle

Comment faire une veille professionnelle efficace ?

Comment faire une veille professionnelle

L’augmentation des volumes de données et des sources d’information est incontestable : un confort lorsque l’on souhaite s’informer en profondeur, mais aussi un véritable défi pour la veille professionnelle des entreprises. Comment bien s’organiser et s’assurer d’isoler les informations les plus pertinentes ? Comment maximiser les effets de votre veille avec une formation professionnelle pour en tirer de véritables avantages concurrentiels ?

Pourquoi réaliser une veille professionnelle ?

A une époque où les marchés évoluent vite, la veille en entreprise est une pratique indispensable pour rester au courant des méthodes employées par son secteur, ainsi que des attentes et enjeux du marché. La veille permet de s’interroger sur son environnement, mais aussi sur son fonctionnement interne. Armé d’un plan de veille, on pourra ainsi mener une recherche et une veille d’information sur :

Les innovations technologiques : connaître les nouveautés permettra de mettre à jour ses propres produits et de s’appuyer sur les nouveaux dispositifs pour séduire la clientèle

Les réglementations : le cadre législatif change fréquemment et de nouvelles contraintes peuvent apparaître. Il est important de s’y conformer à tout moment

Le fonctionnement interne : pour toute entreprise, il est essentiel de comprendre ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas. Bien analyser ses sources de compétitivité permet de mieux orienter ses efforts et de limiter les investissements inutiles

La concurrence : impossible d’être véritablement compétitif sans connaître l’état de la concurrence. Le nombre de compétiteurs évolue-t-il ? Quelle est leur offre ? La veille concurrentielle permet de garder un œil sur les stratégies concurrentes et de s’adapter au changement.

Les étapes de la veille informationnelle et les actions à mener

Mener une recherche et une veille d’information ne s’improvise pas. Plusieurs actions et outils permettent de couvrir en détail les informations clés.

Pour réaliser une veille en entreprise complète, on devra combiner la collecte de données en ligne et la prise de contact physique. On s’attachera notamment à :

Aller à la rencontre de ses clients et concurrents

En vous rendant dans des salons et événements professionnels dédiés à votre secteur, vous pouvez non seulement gagner en visibilité, mais aussi collecter une information précieuse. Se rendre en équipe à un événement permet à la fois d’être en contact avec ses clients et d’attirer leur attention, mais aussi de parcourir l’offre concurrente et d’apprendre des autres acteurs du marché.

Être à l’écoute des réseaux sociaux

La veille en entreprise implique également d’avoir un compte sur un ou plusieurs réseaux sociaux. Vous restez ainsi proche de vos clients, toujours joignable et véhiculez une image moderne. Il est possible d’apprendre beaucoup en étudiant les pages concurrentes. Connaître le ton, la réactivité et le ressenti des clients de la concurrence permet de se positionner plus facilement et de bâtir sa propre image de marque.

Mener une curation de contenu

Élément incontournable de toute veille professionnelle, la curation de contenu consiste à suivre les contenus relatifs à votre activité publiés régulièrement sur le web. Des outils dédiés permettent de ne rien manquer des actualités de votre secteur, et donc de connaître rapidement les tendances et nouveautés. Compiler le contenu important est source d’agilité : en étant parmi les premières à apprendre les changements de son secteur, une entreprise peut acquérir un avantage concurrentiel certain.

Pour produire des résultats rapides et probants, ces actions doivent être coordonnées et animées en permanence via un plan de veille. Avant de mener sa veille, on définira avec précision le périmètre de celle-ci (s’intéresse-t-on à un secteur, à des technologies, à un sujet en particulier ?) et l’on se posera les bonnes questions :

Qui sont les acteurs en présence ? Quels sont les leaders, les nouveaux entrants ?

Quelles stratégies et technologies adoptent les concurrents ?

Quels sont les business model ?

Quelles sont les attentes des clients et leur perception de ce marché ?

Par ailleurs, la veille est un travail sur le long terme : il est donc important de diversifier les tâches et de travailler en équipe pour continuer d’obtenir des résultats intéressants au fil du temps. Changer les approches et les méthodes de collecte permettra d’adopter régulièrement un nouveau regard sur son secteur. Ainsi, on remettra ses méthodes en question de la bonne manière.

Faire appel aux bons outils

Les outils ne manquent pas pour mener une veille professionnelle complète.

Pour être alerté au bon moment des nouveaux contenus, on s’appuiera sur Google Alertes, qui permet de se concentrer sur des domaines ou même des mots clés tels que le nom de votre marque.
D’autres applications ou sites plus poussés permettent quant à eux de dresser un panorama personnalisé des actualités du secteur. Flipboard ou Instapaper, notamment, sont conçus pour retenir, commenter ou diffuser des contenus et pour créer un tableau de bord de veille au plus près de votre besoin. D’autres incontournables tels que Feedly ou Netvibes permettent d’agréger du contenu et d’être informé de tout, des articles de presse aux publications sur les réseaux sociaux.

Connaître et utiliser les bons outils facilite le travail de veille. Suivre dans le bon ordre les étapes de la veille informationnelle ou doubler votre veille d’une formation professionnelle vous permettra de mener des actions complètes et variées, et donc de ne rien manquer de l’actualité. Enfin, les outils permettent d’automatiser la veille et de stocker plus intelligemment ses articles de veille : un point clé pour faire face aux volumes colossaux de données et en tirer le meilleur parti pour votre entreprise.

Laisser un commentaire