CompétencesGestion des ressources humaines

Introduire le télétravail dans la fonction publique : quelle démarche en amont ? Quelles clés de succès pour ce nouveau mode de travail ?

Le décret du 11 février 2016 a apporté les conditions d’exercice du télétravail dans la fonction publique. La région Ile-de-France a lancé en 2017 une grande expérimentation du télétravail mais ce nouveau mode d’organisation du travail se développe lentement. Nous avons posé la question de ce retard à Romée Dauptain, Formatrice et coach, spécialiste du management à distance et la Qualité de Vie au Travail, afin de mieux distinguer les facteurs-clés de succès de la mise en œuvre du télétravail pour vos équipes !

Pourquoi le télétravail ne se développe-t-il pas plus dans la fonction publique ?

En fait, ce retard n’est pas spécifique à la fonction publique : la France est relativement en retard dans la mise en œuvre du télétravail, dans tous les secteurs d’activité. Au contraire, les pays nordiques, les pays anglosaxons sont nettement en avance sur cette mise en œuvre. Ce retard de la France peut s’expliquer par un déficit de confiance de l’agent vis-à-vis de la hiérarchie et de la hiérarchie vis-à-vis des collaborateurs. On trouve tout de même des facteurs facilitants de la mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique : elle repose sur la base du volontariat. L’autorisation qui va être donnée au télétravail dure 1 an maximum, renouvelable de façon expresse : cela peut rassurer la hiérarchie. La durée de présence su site ne peut inférieur à 2 jours par semaine, cela peut également rassurer les managers.

Le télétravail, compatible avec la continuité du service public ?

En amont, il est très important de déterminer les tâches qui peuvent être télétravaillées et celles qui ne le peuvent pas. Par exemple, dans le cas d’accueils de publics en continu, dans les activités de gardiennage, dans le traitement de données confidentielles, le télétravail ne peut pas être mis en place. Le télétravail, cela reste du travail !

Quels conseils pour déconstruire les appréhensions ?

Il est vital d’impliquer les managers très en amont dans la mise en œuvre du télétravail : leur communiquer un maximum d’informations, les impliquer dans des groupes de travail. Lorsqu’on est dans le « réel », on s’aperçoit souvent que des tâches, fonctions qui ne semblaient pas télétravaillables le deviennent. Durant ces formations, des jeux de rôle, mises en pratiques assurent une prise de conscience sur l’importance de communiquer à l’ensemble de l’équipe (télétravailleurs et non télétravailleurs) pour qu’eux-mêmes puissent se rendre compte des représentations des uns et des autres. Cette démarche assure une plus grande fluidité de la mise en œuvre du télétravail.

Installation du télétravail dans la fonction publique : quelles sont les clés de réussite ?

Il est important de prévoir une démarche projet très en amont qui implique les services communication, systèmes d’information, formation, prévention des risques, ressources humaines dans une vraie démarche de concertation entre ces différents acteurs. Un référent peut être nommé afin de faciliter la mise en œuvre, relai des documentations sur le télétravail auprès de tous les services. Un foire aux questions pratiques peut être diffusée en interne, orientée d’un côté pour les télétravailleurs mais aussi pour leurs managers. Il existe également un guide du télétravail dans la fonction publique, édité en 2016. Je conseille à tous les agents publics de le consulter afin de bénéficier de « + » pratiques.

En conclusion, l’important pour une mise en place réussie du télétravail est de sensibiliser vos managers à un encadrement « à distance » et de mettre la confiance au cœur des relations avec les agents qui opteront pour le télétravail.

Pour aller plus loin, retrouvez Romée Dauptain dans la formation
Télétravail dans la fonction publique : comment le mettre en œuvre ?

Laisser un commentaire