management

Attentif, motivé, confiant : Comment manager ses anciens collègues ?

Manager ses anciens collègues

Quand une entreprise privilégie la promotion interne, il n’est pas rare que les relations avec les anciens collègues se tendent. En tant que nouveau manager, le principal défi qui vous attend est d’asseoir votre légitimité et de faire accepter votre nouveau statut. Si installer votre autorité est essentiel lors de votre prise de poste, il est encore plus important de vous y prendre de la bonne manière et surtout, de ne pas vous précipiter. Vous pouvez ainsi tirer le meilleur de chaque membre de votre équipe.

Rester toujours humble et fidèle à soi-même

Lors de votre passage manager, la tentation est grande de prendre un virage à 180 degrés. Changer radicalement de caractère et modifier votre comportement constituent pourtant le meilleur moyen de perdre en crédibilité. En effet, les salariés souhaitent avant tout que vous, en tant que manager, les aidiez à monter en compétences et à progresser. À ce titre, ils sont de plus en plus exigeants concernant votre style managérial. Par exemple, si vous devenez un manager autoritaire et cassant, vous risquez de vous heurter immédiatement à un rejet pur et simple de vos anciens collègues.

Pour autant, vous n’êtes pas arrivé par hasard à votre nouvelle position. Ainsi, il convient d’assumer votre légitimité. Il est fortement déconseillé de dire aux membres de votre équipe que vous ne savez pas pourquoi vous avez obtenu votre promotion. Il est plutôt recommandé de les rassurer sur votre nouvelle fonction et la gestion de votre future collaboration. Dans le cadre d’une évolution de poste, il est aussi crucial d’asseoir vos nouvelles responsabilités. Même si votre personnalité ne change pas, vous devez signifier symboliquement votre changement de statut.

Marquer la prise de fonction et établir la confiance

S’il est contre-productif de changer votre personnalité à la suite d’une promotion, il est nécessaire de marquer votre prise de poste. Se présenter à sa nouvelle équipe est donc la première démarche à effectuer pour le nouveau manager. Pour faciliter ce processus de changement de statut, la tenue d’une réunion de présentation officielle représente une solution. La direction peut en profiter pour expliquer les raisons de votre évolution de poste et témoigner sa confiance en vous. Il s’agit aussi du moment idéal pour vous de clarifier la situation. D’abord, cela évite les confusions. Ensuite, il vous est possible de jeter les bases de la nouvelle organisation.

Dans cette optique, l’organisation d’entretien individuel avec chacun de vos collaborateurs peut être un moyen de trouver ensemble des solutions pour faire avancer l’équipe. Par ailleurs, il est impératif de structurer par la suite votre prise de responsabilités. À cet effet, il est recommandé de méditer sur vos objectifs personnels et votre façon de travailler sur les 30, 60 et 90 prochains jours pour mener à bien vos différentes missions. Atout non négligeable, votre ancien statut vous permet d’établir une relation de confiance et de piloter avec succès le processus de changement. Assurez-vous également du bien-être de vos collaborateurs. Montrez-leur que le bien-être au travail est un élément important que vous prenez en considération.

Bien connaître les nombreux pièges et écueils à éviter

La première erreur à éviter quand vous êtes promu manager de vos anciens collègues est de ne pas fixer un cadre de travail précis. De ce fait, il est indiqué de se présenter à sa nouvelle équipe. Si vos collaborateurs vous connaissent comme collègue de travail, ils n’ont pas encore eu l’occasion de voir votre mode de fonctionnement comme manager. Vous leur expliquez votre vision, votre méthode de travail, vos attentes, etc. S’il est primordial de savoir faire preuve d’écoute et d’ouverture d’esprit, il ne faut jamais hésiter à recadrer.

Un autre piège à éviter est de rester trop proche et familier avec vos anciens collègues. Que vous le vouliez ou non, faire partie de l’encadrement impose l’instauration d’une certaine distance avec vos anciens collègues. Cette distance vous est indispensable pour trouver votre nouvelle place sans pour autant vous couper d’eux. De la même manière, vous ne devez pas négliger votre devoir de réserve. Par exemple, vous ne pouvez plus participer au critiquer la direction devant vos équipes. En véritable manager, vous évitez de trop en dire. Vous mettez des limites à la transparence.

Suivre une formation en management et cerner les enjeux actuels

Pour gérer de manière efficace et optimale vos anciens collègues, il est vital de rester authentique et humble. Cela signifie que vous devez vous montrer bienveillant et chaleureux. De même, reconnaître vos lacunes et apprendre à manager vous permettent de maîtriser votre nouveau rôle de manager et les différentes responsabilités qui vous incombent. Pour rappel, le management repose sur 3 axes principaux : les individus, les processus et les objectifs. Suivre une formation vous aide à développer votre leadership, résoudre les conflits, stimuler l’intelligence collective, etc.

En plus de vous faire monter en compétences, apprendre à manager est essentiel pour cerner les enjeux du management moderne. Le contexte actuel implique l’abandon du management traditionnel pour le management hybride. Pour preuve, d’après une étude du groupe Adecco, 75 % des salariés jugent plus importante la capacité du manager à faire confiance à son équipe. Ainsi, cela suppose moins de contrôle et plus d’autonomie. Manager en présentiel et en télétravail est différent. Le travail hybride requiert de l’empathie, de la faculté à créer une cohésion et une dynamique de groupe, etc.

Laisser un commentaire