Coopération
CompétencesManagementManagementOpinions

Savoir jouer CO… les leviers pour mieux coopéer

Coopération

Le co est à la mode ! Du co-working à la collaboration en passant par la coopération, sans parler du co-développement. Si souvent nous possédons les outils de l’efficacité individuelle, notre performance est à repenser lorsque l’on joue collectif. Comment adopter les ressorts d’une collaboration positive ? 

Découvrez les conseils de Catherine Berliet, Coach et formatrice pour Comundi

Aujourd’hui, plus que jamais, il faut savoir travailler avec les autres et non pas en dépit des autres.  C’est en renforçant l’énergie collective et le « ensemble » que nous activerons les leviers nécessaires à la production de valeur.

Lever les obstacles à la coopération

Les collectifs de travail peuvent connaître des contextes relationnels mêlés de défiance, de non-dits… bien éloignés du contexte sain nécessaire à une coopération vertueuse. Quand l’ambiance est dégradée il est important de savoir y faire face à travers une approche positive où chacun saura lever les freins associés à ses propres peurs.

La coopération ne peut exister sans interdépendance puisque les acteurs opèrent au sein d’un système. Ce schème impliquant et intriquant ne peut perdurer que dans le cadre d’une confiance recréée et suscitée. Alors comment tisser des liens et créer des alliances ? Tout simplement en osant :

  • exprimer ses besoins
  • faire valoir ses idées
  • favoriser les échanges fructueux
  • faire briller les yeux des ses pairs, collègues, N+1

Réénergiser le collectif

Cela passe par l’outil des 3 A que nous devons à Sabine Heinrichfreise, coach d’organisation et qui fait appel à la mise en place d’un « mindset » fondateur et vertueux.

S’arrêter pour prendre du recul

Abandonner les actions, comportements ou idées qui empêchent l’organisation d’avancer afin de laisser émerger de nouvelles croyances, ambitions, idées

Accueillir les concepts novateurs en acceptant une forme de lâcher prise

Le désir de coopérer, c’est une volonté de mise en commun, c’est un pont tendu vers d’autres rives et la perspective de faciliter la mise en œuvre d’objectifs. La coopération c’est une direction nouvelle, qui fait sens pour tous en permettant à chacun d’incarner plus et mieux son rôle au service de l’organisation. Au bout du compte c’est une adhésion fédératrice qui à priori exonère les acteurs de la souffrance au travail.

Pour aller plus loin, découvrez la formation : S’affirmer et prendre des responsabilités

Laisser un commentaire