Facebook
DigitalOpinionsOpinions - Digital

Quel avenir pour Facebook ?

Facebook

Scandale de Cambridge Analytica, fuites de données… De nombreux communicants, marketeurs, posent cette question au vu de l’actualité récente. Laurent Laforge, Co-Fondateur de Modedemploi Softeam Digital et intervenant sur le cycle « Social Media Management », vous propose de s’interroger sur l’avenir de Facebook.

Pour commencer notre analyse, prenons un élément très rationnel :

Le cours en bourse de l’action Facebook

Sa croissance est constante, malgré des chutes très importantes, notamment au moment de l’affaire Cambridge Analytica. Le cours a cependant repris son niveau avant-crise. La société Facebook, malgré ses problèmes en termes de gestion des données personnelles, prend très au sérieux les différentes polémiques afin de stabiliser sa valorisation, comme en témoignent différentes annonces récentes de son dirigeant, Marc Zuckerberg.

Autre clé d’analyse : si l’on compare la capitalisation boursière de Facebook (post-crises) par rapport à Renault, Airbus, Coca Cola… Facebook est loin devant avec ses 472 milliards de dollars de valorisation :

Facebook_bourse
Facebook_bourse

Au vu de sa valorisation, Facebook a encore énormément de moyens d’action pour rester à l’avenir une plateforme majeure. Sauf s’il perd d’un coup la moitié de ses utilisateurs, ce qui n’est pas à l’ordre du jour : une érosion est visible chez les jeunes mais Facebook continue à gagner des utilisateurs.

Plus de 38 millions de nouveaux utilisateurs au Q3 de 2018

Comment Facebook gagne-t-il encore et toujours des utilisateurs ?

Dans les pays qui se développent, Facebook connaît une croissance forte d’utilisateurs. En Afrique, en Asie, un nombre important de citoyens se connectent pour la première fois au réseau social et viennent alimenter sa croissance.

En conclusion, Facebook est le leader archi-incontesté. Il représente 20% des achats média online dans le monde (vs 35% pour Google, le n°1 dans le domaine).

Et en France ?

Le nombre d’utilisateurs de Facebook en France a augmenté de 6% en 2018. Cette croissance est répartie de manière plutôt équilibrée entre les différentes tranches d’âge et entre les hommes et les femmes.

Peut-on se servir de Facebook dans une stratégie BtoB ?

Une étude de La Poste auprès des chefs d’entreprises français, situe Facebook comme 2ème réseau social professionnel, derrière LinkedIn. Facebook permet donc de recruter et bien plus encore, pour les professionnels.

Mais Facebook est devenu un terrain de jeu plus difficile à investir !

En effet, la portée organique de Facebook (le nombre de personnes que vous touchez par rapport à votre communauté) est en baisse. Pour atteindre les mêmes objectifs qu’avant, les entreprises doivent donc organiser des campagnes sponsorisées, recruter de nouveaux abonnés, pousser des vidéos pour qu’elles soient vues… Facebook a développé des outils marketing très intéressants, comme les audiences similaires, qui fonctionnent. En fait, Facebook tire plutôt bien profit de la baisse de portée organique…

Le nerf de la guerre est la création de contenus, comme sur toute plateforme très concurrentielle. Facebook n’est pas créé à la base pour les marques, il faut donc se battre et saisir les opportunités qui se présentent, notamment la vidéo.

De plus en plus d’entreprises diffusent des vidéos sur Facebook plutôt que sur YouTube. Elles fonctionnent en effet très bien pour engager les utilisateurs, faire passer des messages. Toutefois, créer des vidéos a un coût, les community managers doivent trouver des astuces pour produire régulièrement de nouvelles vidéos en tenant leurs budgets.

Pour en savoir plus, découvrez notre cycle « Social Media Management » en partenariat avec Paris Dauphine.

Consultez la vidéo associée

Laisser un commentaire