Carrière & reconversionDéveloppement personnelEfficacité professionnelle

Mentorat en entreprise : quels bénéfices et enjeux ?

Être un bon mentor en entreprise

Zoom sur le rôle du Mentor  3 questions à Danièle Simon, Consultante, formatrice et coach accréditée EMCC, membre fondateur de Cap Mentorat.

Qu’est-ce qu’un « Mentor » ? Quelle est la différence entre le mentorat et les autres modes d’accompagnement en entreprise, notamment le tutorat ?

Le mentorat s’inscrit dans un projet d’entreprise tel que favoriser l’intégration des nouveaux, faire monter les seniors en compétence dans le digital, créer du lien entre générations, aider les femmes à renforcer leur capacité de leadership,… C’est une relation fondée sur l’échange mutuel et la confiance partagée entre deux individus, l’un plus expérimenté au début (le mentor) et l’autre (le mentoré) en quête d’évolution. Il repose sur le volontariat et la confidentialité et a pour but de faire progresser le mentoré dans son savoir et ses expériences et de réduire son niveau d’inconfort professionnel. Le mentor contractualise de manière informelle à chaque séance un ou des objectif(s) avec le mentoré et le contrat a une durée déterminée. Il intervient dans la quotidienneté et les résultats ne sont perceptibles que progressivement.

Il est souvent confondu à tort avec le tutorat, lequel, souvent pratiqué en apprentissage, se différencie par un processus d’évaluation qui permet de s’assurer que le savoir est acquis à la fin de la mission.

Quels sont les bénéfices du mentorat, à la fois pour l’entreprise, le mentor, le mentoré ?

Tous les acteurs trouvent un bénéfice dans une démarche de mentorat

  • Pour le mentor, cela lui permet entre autres de valoriser son parcours et transmettre son expérience, de prendre plaisir à transmettre et à contribuer à l’évolution du mentoré, de challenger ses connaissances en se confrontant à une vision différente, d’offrir ce qu’il a reçu ou aurait aimé recevoir et de bénéficier d’une mise en réseau avec d’autres mentors.
  • Grâce au mentorat, le mentoré peut pour sa part acquérir et valoriser de nouvelles connaissances et compétences, accélérer son intégration et briser l’isolement grâce à l’accompagnement d’une personne ayant l’expérience de l’entreprise, cela lui permettant de s’approprier plus vite la stratégie de l’entreprise, ses codes et sa culture, de savoir utiliser les réseaux internes et d’être ainsi plus efficace et plus en confiance.
  • Quant à l’entreprise, grâce au mentorat, elle renforce la culture de l’entreprise, améliore la gestion des carrières et des talents, renforce la solidarité et la coopération intergénérationnelle et retient les talents.

Qualités relationnelles et comportementales, écoute, transmission des savoirs… : quelles sont les qualités d’un bon mentor et comment les développer ?

 Les compétences clés d’un mentor sont celles de quelqu’un qui sait communiquer et transmettre. Il doit tout d’abord savoir instaurer une relation de confiance, ce qui implique entre autres qu’il sache respecter la confidentialité des échanges avec le mentoré. Il pratique l’écoute active, reste objectif et ne juge pas ; il sait s’adapter et transmettre ses connaissances sans imposer et favorise l’émergence de pistes de solutions, encourageant sans cesse l’autonomie de son mentoré.  Il aide le mentoré à fixer ses objectifs et à établir son plan  d’action, lui donne du feedback constructif et sait maintenir la motivation dans la durée. Il accepte la remise en question et collabore avec le mentoré pour l’évaluation des résultats de la relation… autant de qualités et compétences qui s’acquièrent par le biais d’exercices divers mis en place au cours de la formation.

Laisser un commentaire