s'approprier tous les réseaux sociaux en entreprise
OpinionsOpinions - Digital

Tous les réseaux sociaux sont-ils utiles pour toutes les entreprises ?

Lors du petit-déjeuner « Social Media : sur quels réseaux se positionner en 2019 ? » du 3 avril 2019, Adrien Aszerman a proposé un tour d’horizon des usages des réseaux sociaux afin d’analyser avec nous les interactions entre entreprises, consommateurs et salariés. Une intervention riche en décryptages !

Réseaux sociaux et utilisateurs : où en sommes-nous en 2019 ?

En 2019, nous avons 7 milliards d’êtres humains, dont 4 milliards 338 000 personnes connectées à Internet. Un humain sur 2, toutes catégories d’âge confondues, est présent sur les réseaux sociaux.

L’avenir des réseaux sociaux se fera par les messageries, y compris par des groupes de + de 300 000 personnes. On observe pourtant un grand décalage entre le classement des réseaux sociaux, aux plus fortes audiences qui n’est pas le même que celui des réseaux sociaux, les plus utilisés par les entreprises. Nous retiendrons que les réseaux sociaux sont des médias en ligne et que s’ils sont gratuits, c’est que nous sommes le produit.

Quelques données socio-démographiques : 60% des femmes, 59% des hommes, avec des intérêts genrés : les femmes préfèrent Youtube, Instagram ou Pinterest. Les hommes préfèrent Linkedin alors que l’usage de Twitter est paritaire.

Le taux de pénétration des 18-24 ans est très important, de l’ordre de 98%. A l’opposé, ce taux n’est que de 13% pour les 70 ans et + . Les villes sont également plus connectées que les campagnes.

Cela amène 2 réflexions : réaliser la puissance des réseaux à toucher tous les types d’audiences et la nécessité de cibler ses communications pour un canal précis.

Qui est l’utilisateur-type des réseaux sociaux en France ?

Le portrait-robot de l’utilisateur-type en France est une femme de 42 ans, vivant dans une famille de 5 personnes, résidant dans une agglomération de 100 000 habitants, active sur Youtube, Snapchat et Instagram. Le centre d’intérêt premier des utilisateurs est les anniversaires, viennent ensuite les vœux, les mariages, naissances des enfants, remises des diplômes, promotions professionnelles…

Quelles relations entre entreprises et utilisateurs via les réseaux sociaux ?

L’émotionnel prime sur le professionnel. Pourtant, peu de personnes disent avoir confiance en les réseaux sociaux, d’où un rapport paradoxal des utilisateurs avec les réseaux : ils sont chaque jour plus nombreux à les adopter mais considèrent pour une large majorité que Facebook, Twitter… ne sont pas les mieux placés pour protéger leurs données.

Concernant les messages promotionnels, il faut avoir conscience que ¾ des personnes qui voient vos messages promotionnels sur les réseaux ne vont pas être intéressés par votre offre. Par contre, via des messages promotionnels, les utilisateurs sont déjà mieux ciblés par rapport à leurs centres d’intérêt. Sur Pinterest, les personnes sont notamment intéressées par les informations sur les produits ainsi que la localisation de leur lieu d’achat.

Acheter sur les réseaux sociaux, envisageable ?

Acheter sur les réseaux était encore peu envisageable en 2017, il est cependant de plus en plus facile d’acheter via les réseaux sociaux grâce à de fonctionnalités d’achat intégré, qui cartonnent.

Les avis client sont assez important sur les réseaux sociaux, ils le sont aussi concernant les entreprises. Pourtant, celles-ci ont un usage très différent des réseaux : elles les utilisent d’abord pour recruter (notion de « disgrâcebook »), développer leur fonctionnalité de service client. Selon les personnes interrogées, les réseaux sociaux les plus utilisés par leur entreprise sont : Facebook, Linkedin, Twitter. Les salariés conçoivent que leur entreprise soit présente sur les réseaux afin d’être plus visible et améliorer la transmission d’information, la communication, la notoriété, donner une image plus moderne… et en tout dernier : ouvrir un nouveau canal de vente.

Les conséquences des réseaux sociaux sur l’organisation des entreprises

Au niveau organisation, les entreprises disposent à 46% d’une équipe dédiée aux réseaux sociaux, ce pourcentage monte à 75% pour celles de + de 1000 salariés. Elles sont 8% à préférer l’externalisation. Dans tous les cas, les comptes des salariés sont très importants, mais peu d’entreprises (30% seulement) ont créé des chartes d’utilisation sur les réseaux sociaux. Un autre paradoxe est que les secteurs les plus exposés aux commentaires client (hôtellerie, industrie) sont pourtant les moins présents sur les réseaux.

Lorsqu’une entreprise décidé d’impliquer ses salariés sur les réseaux sociaux, ils sont 20% plus enclins à rester dans l’entreprise, 4 fois plus satisfaits de leur quotidien. On remarque également que 92% des followers des salariés ne connaissaient pas à l’origine la marque pour laquelle le salarié travaille. Autrement dit, les activités du salarié ambassadeur de marque sont plus puissantes que celles de la marque.

Transformation numérique : où en sommes-nous ?

41% des salariés attendent encore la transformation digitale au sein de leur entreprise. Les entreprises ont encore du mal à intégrer les réseaux sociaux dans leur stratégie globale, ce qui représente aujourd’hui, le plus grand défi pour les entreprises.

En conclusion, avant de se lancer sur un réseau social, l’entreprise doit réfléchir à l’adéquation de ses actions avec les cibles qui y figurent. Pour cela, il faut analyser toutes les fonctionnalités d’un réseau social et ne pas précipiter son arrivée sur le réseau.

Pour aller plus loin, découvrez notre Cycle certifiant Social Media Management en partenariat avec l’Université Paris-Dauphine

Consultez la vidéo associée 

Laisser un commentaire