management

Les 5 clés de la communication pour renforcer son leadership

Soft skills - leadership et communication

« Le leadership est une simple question d’influence sur les gens. Rien de plus, rien de moins » affirme John Maxwell, auteur et conférencier mondialement reconnu. Un leader est un individu visionnaire, c’est-à-dire doté de capacités d’analyse et de compréhension supérieures à la moyenne, mais aussi suffisamment charismatique pour susciter l’adhésion et transformer sa vision en projet. Véritable meneur de femmes et d’hommes, il parvient à communiquer ses messages clés avec efficacité et bienveillance tout en marquant les esprits grâce à ses paroles, sa posture, son regard… Leadership et communication sont véritablement indissociables.

On dit souvent que le leadership est inné. Pourtant, il est possible de le développer. Ce mélange unique d’énergie et d’éloquence est recherché par une majorité de la population. Pour cela, il est indispensable de suivre une Formation leadership et communication qui apporte des réponses concrètes aux questions suivantes :

Quelle est la différence entre un manager et un leader ? Comment se manifeste le leadership ? Pourquoi la communication est-elle si importante en leadership ? Comment bien communiquer en tant que leader ?

Du manager efficace au leader charismatique

« Un leader sait ce qu’il faut faire, un manager sait seulement comment le faire ». Le diplomate et essayiste Kenneth Adelman résume brillamment la différence entre un manager et un leader. Le manager, dont le nom provient du français « ménage », excelle dans l’organisation et la logistique. Sa tâche principale consiste à superviser une équipe : répartition de la charge de travail, suivi et vérification des livrables, validation des congés, représentation dans les réunions, reporting auprès du comité de direction…

La position managériale est aujourd’hui peu plébiscitée par la génération des Millenials qui la considèrent comme dépassée. De fait, les organisations tendent vers des modèles plus matriciels : au sein des entreprises libérées, ne parle-t-on avec une pointe de mépris du « micro management » ?

À l’heure de l’intelligence artificielle et des algorithmes, on recherche plutôt deux types de collaborateurs :

  • Les profils techniques : capables de coder, développer, documenter, assurer l’exploitation de lourds systèmes d’information, ils sont typiquement ingénieurs et occupent parfois des fonctions de manager de premier niveau. Leur contribution est incontournable.
  • Les profils de leaders : ils ne maîtrisent pas nécessairement tous les aspects de leur métier mais plutôt les grands enjeux qui y sont liés. Leur approche est pluridisciplinaire, macroscopique et stratégique. Leur mission consiste à définir les feuilles de route à moyen et long terme, à négocier les budgets et à fédérer les équipes pour obtenir des résultats.

En effet, les nouveaux modèles de sociétés favorisent ce que Brian J. Robertson a appelé l’Holacracy dans son livre éponyme. D’après le site www.agiliste.fr, « l’Holacracy consiste à distribuer l’autorité et le leadership généralement centralisé par le management afin de démultiplier l’impact de chacun sur les objectifs de l’organisation et l’amélioration continue de cette dernière ». La raison d’être devient le moteur de chaque action plutôt que le rang managérial ou le type de tâche effectué. Cette tendance s’accélère et bouleverse les codes du recrutement ainsi que de la mobilité. C’est pourquoi il est désormais recommandé de suivre une Formation leadership et communication.

Leadership et communication : 5 clés pour s’améliorer

Marshall McLuhan, philosophe des médias, disait déjà en 1964 que « […] le vrai message, c’est le médium lui-même […] ». Cette phrase passée à la postérité signifie que la communication est le facteur le plus immédiat et le plus marquant de toute interaction humaine.  Savoir communiquer efficacement renforce la position du leader.  Il est donc judicieux de cultiver les points suivants pour améliorer son leadership :

  • Connaître ses forces et ses faiblesses en tant que communicant : on n’a pas toujours conscience de la façon dont les autres nous perçoivent. Bien souvent, le test de la caméra est très utile pour se confronter à la réalité : combien de personnes se trouvent totalement différentes à l’écran ? 38 % de la communication est vocale, 55 % est visuelle et le total de la communication non verbale atteint 93 % (source : www.journaldunet.fr) : une excellente raison pour travailler son intonation, sa présentation et sa posture.

    Le style de communication – ni trop familier, ni trop distant – et l’intelligence émotionnelle sont également fondamentaux pour devenir un leader influent, en particulier dans les contextes de crise.
  • Communiquer avec impact : mieux vaut parler peu mais bien, en prenant son temps pour articuler. Savoir manier l’humour à bon escient permet de clarifier les situations et de diminuer le stress lors des échanges. En cas de conflit, au lieu de camper sur ses positions et d’atteindre un point de non-retour, il faut dire à son interlocuteur qu’il a raison, qu’on n’avait pas vu les choses ainsi et que l’on souhaite avant tout atteindre un consensus.
  • Savoir écouter et questionner : on ne le répète jamais assez, un leader doit savoir écouter activement les autres afin de se construire une vision puissante. Des exercices pratiques permettent de progresser dans l’art de la « questiologie ».
  • Développer ses capacités de médiation : certaines personnes sont recrutées ou promues exclusivement pour leurs talents de négociateur. D’après le site www.16personalities.com, ce profil MBTI ne représente que 4 % de la population. Apaiser, recadrer ou remotiver constituent les plus grands défis auxquels un leader doit faire face.
  • Suivre une Formation communication et leadership sur les codes de la communication en entreprise : la Communication Non Violente, les feedbacks, la capacité à se faire des alliés, etc. sont déterminants pour réussir sa carrière.

À l’heure de l’entreprise 2.0, la visibilité et la promotion passent par une combinaison influente entre leadership et communication. Le charisme peut être développé tout au long de la vie. Même les grands dirigeants se font coacher en ce sens. Vous avez envie de vous améliorer mais vous ne savez pas par où commencer ? Suivre une Formation communication et leadership est extrêmement bénéfique pour atteindre enfin votre plein potentiel.

Laisser un commentaire