Recrutement # 1 : ne cédez pas aux modes !
CompétencesGestion des ressources humaines

Recrutement # 1 : ne cédez pas aux modes !

Recrutement # 1 : ne cédez pas aux modes !

À l’affut des nouvelles techniques de recrutement, les RH en quête de jeunes talents en oublieraient presque un élément primordial : chercher des outils performants plutôt qu’innovants !

Gamification, jeu-concours avec récompense, chatbox… Certains grands groupes n’hésitent pas à employer des moyens très tendance, voire inédits pour recruter leurs forces vives. Que ne ferait-on pas pour s’assurer la collaboration de jeunes perles, rares ou moins rares ? C’est bien le souci !

Les entreprises font-elles en pratique ce qu’il faut pour bien recruter, c’est-à-dire sélectionner des candidats correspondant à leurs attentes, et répondre à la fameuse équation « attirer et fidéliser » ?

Connaître sa cible pour construire son processus de recrutement

Selon Nadège Grenon Sez, consultante et formatrice en RH et communication tant à l’université (Dauphine, Cnam) qu’en école d’ingénieurs (Cesi), il existe deux grands écueils en matière de recrutement : ce que l’on croit connaître de sa « cible » (par exemple : les jeunes générations maîtrisent forcément le digital) et ce que l’on veut montrer de soi (une entreprise innovante…) au risque de se révéler déceptif (trop de décalage entre les outils employés pour recruter et la réelle culture de l’entreprise : c’est le fameux décalage entre l’image voulue et l’image perçue). Or se jeter sur les dernières techniques de recrutement à la mode sans réfléchir à ces deux points peut conduire à des déconvenues chronophages et onéreuses.

« Pour qu’un recrutement soit efficace, il faut identifier quelle est sa cible, quelles sont ses attentes, où est-ce qu’elle est présente. Puis s’interroger sur ce que l’entreprise peut offrir, c’est à dire son offre RH », précise Nadège Grenon Sez. Après, seulement, le RH pourra choisir son sourcing, ses méthodes de recrutement et son processus d’intégration.

Une bonne démarche consiste à partir des études sociologiques, notamment sur les générations Y et Z, leur rapport au monde du travail et leurs attentes spécifiques en matière de recrutement, sens au travail, qualité de vie au travail, formation, rémunération, carrière, international… Les employeurs pourront ainsi utilement choisir leurs modes de recrutement en y découvrant, entre autres, que les jeunes sont à l’aise avec les réseaux sociaux professionnels (83 % y ont déjà regardé des offres d’emploi*), qu’ils consultent en priorité le site Internet de leur école pour y trouver un stage (48 % ; mais 39 % naviguent aussi sur les sites des entreprises et 31 % sur les sites d’emploi*). Sachant que pour ¾ d’entre eux, ces recherches se font via leur mobile*.

* EDHEC Business School, GEN Z : comment les recruter ? Mai 2018.

Découvrez nos formations dédiées :

Bâtir sa stratégie de Marque Employeur

Recruter via les réseaux sociaux

Laisser un commentaire