Les atouts d'une supply chain digitalisée
Industrie, innovation et excellence opérationnelle

Pourquoi digitaliser sa supply chain ?

Les atouts d'une supply chain digitalisée

Réduire les erreurs, informer en temps réel, anticiper les besoins. Une supply chain digitalisée révolutionne la collecte et l’exploitation des données.

Au début du siècle dernier, un homme à cheval pouvait parcourir, au grand maximum, 35 kilomètres en un jour et transporter avec lui 50 kilos de courrier, soit 5 millions de mots. De nos jours, grâce à la révolution digitale, il n’y a quasiment plus de limite à la communication !

Bien plus, l’informatique a ouvert, en matière de logistique, d’autres horizons, ce qui la rend désormais indispensable à toute entreprise qui souhaite livrer ses clients de la façon la plus performante possible.

Plus de limite, ou presque !

L’informatique est bien désormais le nerf de la guerre. Avec elle, l’information – la demande d’achat – parvient instantanément au lieu où se trouve le produit. Et le colis peut être acheminé sans intermédiaire et sans perte d’information à l’endroit où on l’attend, dans des quantités et des conditions économiques bien meilleures que celles que l’on connaissait, il y a ne serait-ce que 5 ou 10 ans.

Ainsi, grâce à Internet, on ne connaît plus de limite de distance, sous réserve, bien sûr, que le correspondant soit équipé. Et la capacité de transmission, via la fibre est, elle aussi, sans commune mesure par rapport aux moyens qu’offrait auparavant le simple papier dont les informations étaient recopiées de multiples fois.

Est-ce à dire qu’il n’y a plus de limite à la gestion d’une supply chain digitalisée – la capacité d’une entreprise à livrer à son client ce qu’il a demandé dans les meilleures conditions de prix, de délais et de qualité ?

Pas tout à fait. Les entreprises rencontrent encore aujourd’hui une limite : celle de livrer non pas en grosse quantité mais uniquement la quantité dont le client a besoin. Une livraison au goutte-à-goutte qui coûte extrêmement cher et qui impose aux usines de revoir leur production et leur logistique.

La fiabilité, le principal apport de la digitalisation 

Flash codes, lecture optique, objets connectés et autres outils apportés par la digitalisation nous ont donné accès à un maximum de précision : nous pouvons lire, connaître et communiquer une masse d’informations en temps réel et avec une grande fiabilité.

Le digital a en effet permis de réduire les interventions humaines en les automatisant et de diminuer en cela les erreurs. Car l’humain – on le sait – se trompe toujours un peu, quand la machine se trompe soit tout le temps, soit jamais !

En revanche, l’homme sait synthétiser des informations de sources très diverses et prendre, sur leur base, des décisions. Ainsi, grâce à la digitalisation, il ne perd plus son temps à compiler fastidieusement des informations qui vont, au contraire, être collectées de manière automatique.

Il peut alors se consacrer à son cœur de métier, une fois déchargé des tâches répétitives et sans particulière plus-value. L’automatisation des actions de manutention, la gestion des trajets des véhicules ou les systèmes de gestion d’entrepôt (WMS Wharehouse Management System en anglais) sont, à ce titre, autant d’applications qui font considérablement gagner en volume de rangement, souplesse, rapidité et confort.

Autre avantage de la digitalisation, l’anticipation des besoins

Exploiter de manière plus fine les données qui ont été collectées constitue également l’un des principaux atouts du digital, mis au service de la supply chain. Celui-ci permet effectivement d’établir des états d’avancement de l’activité ou encore d’ajuster son modèle de prévision.

Au point que, en pratique, chaque fois qu’un consommateur achète une tablette de chocolat, le grossiste, voire le torréfacteur du supermarché où l’achat est fait, peuvent en être informés en temps réel, selon les permissions d’informations délivrées, et prendre les décisions qui s’en suivent : faut-il veiller à ce que le supermarché soit réapprovisionné immédiatement ?

Ou attendre un certain niveau de consommation qui sera différent en fonction du mois concerné ? En d’autres termes, les outils de la digitalisation permettent d’anticiper les besoins et d’effectuer également des simulations. De quoi optimiser sa supply chain avec une efficacité redoutable et mener à bien ses objectifs !

Vous voulez savoir comment digitaliser votre supply chain ?

Ne manquez pas notre formation sur deux jours, délivrée par Dominique, notre experte en la matière, qui vous permettra de vous approprier une méthodologie de projet de digitalisation complète, prenant en compte toutes ces dimensions essentielles : humaine, technologique et organisationnelle.

 

 

Laisser un commentaire