Efficacité professionnellemanagement

On chante comme on parle

Chanter comme parler pour bien communiquer

Lors d’un séminaire, pousser la chansonnette en pleine réunion ou lors d’une intervention pourrait être un peu trop décalé.  En revanche, parler comme si on chantait de l’opéra assure d’être écouté et de transmettre dans les meilleures conditions.

Pourquoi chante-t-on ?

Pour le  plaisir.

Chanter est une action spontanément associée à une intuition très positive. En effet, elle reflète la nécessité vitale d’exprimer une émotion et surtout d’utiliser la puissance d’expression de notre voix à cet effet. Chanter c’est se sentir vivant !
Parler, chanter c’est avant tout s’exprimer, exprimer une émotion. Un chanteur interprète qui s’exprime sans émotion c’est comme parler sans émotion : ça ennui et ça n’a pas de sens !

Qu’est ce que « bien » chanter ?

Bien chanter, c’est créer une connexion entre le chanteur et les spectateurs. Effectivement, on peut s’exprimer seul sous sa douche mais on a besoin de compagnie et d’attention  pour s’exprimer, rassembler et s’améliorer.

L’objectif premier de chanter ou parler est : de « se focaliser sur l’autre » :  l’interlocuteur, l’auditoire ou encore  le public. On dit souvent en réunion : « il s’écoute parler, il est trop long  » pour éviter cela il faut se concentrer et ne pas parler pour nous mais pour autrui. Il s’agit là, de la différence entre exhibition et transmission à l’oral. En conséquent, chanter ou parler c’est tout d’abord, faire passer une sensation à l’autre : « il me parle, il me chante quelque chose. »

Nous avons une capacité limité de mémorisation concernant l’oral c’est pour cela que l’écrit a été créé pour se souvenir des informations observées (idées, chiffres, données…).
Pourquoi utiliser sa voix pour communiquer ?
Pour transmettre immédiatement une émotion. En effet, nous retenons essentiellement l’énergie exprimée après une intervention orale c’est à dire l’ensemble des émotions transmises de l’orateur. Ainsi, performer à l’oral c’est s’exprimer de façon à transmettre son énergie à son auditoire.
En bref, chanter, parler c’est faire naître un sentiment à son interlocuteur et soutenir son verbe d’intentions émotionnelles claires.

Faire de ses prises de paroles : un opéra

« J’ai un rendez vous avec un client », penser plutôt : «  je chante en duo avec mon client ».
« J’ai un discours à faire lors d’un congrès », penser plutôt : «  j’ai une représentation lors d’un congrès ».
« J’anime une réunion », penser plutôt : «  je suis en concert avec mes collaborateurs ».

Pour parler ou chanter, il faut avoir des choses à dire ou une partition à chanter.
A l’Opéra, les histoires sont souvent relativement simples : «  Je l’aime – Elle m’aime – Mais un autre l’aime – En plus ses parents ne veulent pas que je l’épouse…».  Il y a peu d’informations factuelles à mémoriser. Le plus important réside dans l’exposition et la transmission émotionnelle grâce à la musique géniale d’un Mozart ou d’un Verdi.

Cependant, dans un environnement professionnel, faire passer et retenir des informations factuelles, demande un travail de rédaction : claire, allant à l’essentiel et pédagogique. Néanmoins, même avec un tel texte, il faut réussir une performance émotionnelle.
Par exemple, c’est l’intonation de la voix qui va permettre de savoir si le chiffre  d’une entreprise est une bonne ou une mauvaise nouvelle donc il est essentiel de préparer son contenu à transmettre à l’oral.

Exprimer ses émotions par le chant comme si on parlait

Pour séduire son auditoire et maintenir son écoute, il faut parler avec une voix expressive et projetée pour rendre perceptible les émotions transmises. In fine, c’est faire en sorte que ceux qui écoutent pensent : « je sens qu’il me parle. Il s’est intéressé à moi. Il m’a donné son énergie. Je comprends ses émotions. » De ce fait : « je lui fait confiance. J’achète chez lui… ».

La voix : une richesse commune pour le chanteur et l’orateur !

« Chanter de l’opéra ? Moi vivant, jamais ! Je chante faux, je n’aime pas ma voix enregistrée. Ma voix ne porte pas assez, elle se fatigue vite et je ne l’aime pas !»
Autant de croyances qui viennent inhiber nos capacités vocales ! La plupart du temps, chanter est considéré comme un don. Posséder une belle voix serait associé à l’inné.
Pourquoi ?
Car on ne sait pas comment bien manœuvrer sa voix, on perd alors la capacité d’exploiter tout ses potentiels.
On renonce au plaisir du chant. On est pas à l’aise face à un auditoire. Pourtant, le chant est accessible à tous, il suffit d’avoir une technique appropriée c’est à dire utiliser des techniques vocales spécifiques et rapides, à la portée de tous.

Le fonctionnement de la voix peut-être comparé à un instrument de musique. Par analogie, elle fonctionne comme un violon. Les cordes du violon vibrent à l’aune des cordes vocales. L’archet du violon est le souffle. Le corps en bois du violon est le visage.Ce qu’on entend de sa voix quand on parle est la vibration des résonateurs de son visage, comme le corps en bois du violon vibrant sous l’action de l’archet sur les cordes. Nous sommes tous notre propre instrument dont on peut rapidement développer le potentiel !

Alors, engagez-vous en parlant et prenez du plaisir avec votre voix !

Laisser un commentaire