Services généraux, achats et sécurité au travail

Office design : 8 tendances qui vont se confirmer en 2020

Faire attention aux 8 nouvelles tendances d'office design en 2020

Tendance – L’aménagement des espaces de travail ne fait pas seulement écho aux nouveaux modes de management et d’organisation, il traduit aussi des mouvements sociétaux de fond. Zoom sur le nouveau visage des locaux d’entreprise.

#1 Des locaux ultra-connectés et pilotés par les collaborateurs.

Des salles de réunion qui se réservent depuis une application en ligne, des cafétérias en libre-service munies de tablettes pour signaler une rupture de stock ou se renseigner sur les allergènes contenus dans les produits… La vague numérique ne concerne pas les seuls postes de travail. « Avec l’outil digital, le collaborateur prend la main sur des sujets qui étaient jusqu’alors le pré carré des services généraux, par exemple en faisant remonter des problèmes de maintenance ou des informations sur le niveau d’hygiène », constate Rafaël de Lavergne, CEO de Totem, société spécialisée dans l’aménagement des espaces de pause.

#2 Le bureau, un aimant à talents.

Mettre un toit sur la tête des collaborateurs n’est plus suffisant. Dorénavant, ceux-ci ont des exigences sur la couleur des tuiles et la taille de la cheminée. « Le bureau n’est plus considéré comme une commodité, mais comme un élément extrêmement différenciant et un facteur d’attractivité. Il est perçu par les entreprises comme un outil de recrutement et de management », pointe Rafaël de Lavergne, ajoutant qu’il ne s’agit pas seulement de soigner l’esthétique et le fonctionnel, mais aussi les messages cachés derrière chaque choix : matériaux issus de production raisonnée, approvisionnement local, etc.

#3 Un reflet de l’identité de l’entreprise.

Un employeur est de moins en moins choisi pour son seul produit ou ses seules opportunités de carrière. Les candidats tendent à avoir une approche holistique, accordant autant d’importance au management qu’au business model et à la politique RSE.
« L’identité de l’entreprise, avec sa culture, ses valeurs, doivent transpirer partout : dans son message marketing, dans son organisation.. et dans ses locaux. Découvrez un bel exemple de cet état d’esprit :

Résultat, on assiste à une hausse des demandes de personnalisation. Plus question d’avoir des locaux aseptisés !
», observe Olivier Ramel, cofondateur de Kymono, start-up spécialisée dans l’identité de marque, aussi bien côté textile que côté aménagement de bureau.

#4 Du modulaire, sinon rien !

Après n’avoir juré que par l’open space, les entreprises en sont revenues. Et l’heure est à l’adaptabilité des locaux en regard des différents usages qui en sont faits.
« L’une des tendances phares est l’hybridation, avec des bureaux modulaires. On y trouve différents types d’espaces collant à chaque activité de la journée : cabines de call pour s’isoler lors d’une conversation téléphonique, capsules insonorisées pour la concentration, salles de réunion de diverses dimensions… Il faut un cadre idéal pour chaque tâche », détaille Rafaël de Lavergne.

#5 Une avancée vers le « zéro carbone ».

Les différents cycles de la vie du bâtiment, depuis sa construction et son exploitation, jusqu’à sa rénovation et même sa démolition, doivent être pris en compte pour en atténuer l’impact écologique.
« Conscientes qu’il y a urgence à limiter les émissions carbonées, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’engager tous azimuts, y compris sur le volet immobilier, en demandant des murs végétalisés isolants, des panneaux solaires ou encore des stores orientables pour une régulation thermique optimisée », remarque Olivier Ramel.

#6 Un boom des matières éco-responsables.

Peintures sans composés organiques volatiles, bois issus de forêts gérées durablement, papiers peints recyclés, encres végétales… Les bureaux se mettent eux aussi au « green ». « Environ 20 % de nos clients nous demandent des solutions bénéfiques pour les hommes et bonnes pour la planète, privilégiant la production locale et les fournisseurs responsables. Cette préoccupation sociale et environnementale prend chaque année davantage d’ampleur », explique Olivier Ramel.

#7 Du mobilier de bureau à louer.

Une autre tendance fait écho aux démarches d’éco-responsabilité et au refus d’un consumérisme à outrance : la location de meubles (bureaux, chaises, fauteuils, canapés…). « Cela permet de réduire les coûts, de changer d’ambiance sans investissement supplémentaire et d’accéder à du mobilier de qualité, par définition plus onéreux, que certaines jeunes entreprises ne pourraient pas s’offrir autrement », précise Olivier Ramel.

#8 Ma boîte, un lieu de vie et de loisirs.

Salon de lecture, vidéothèque, mur d’escalade… Les espaces et les équipements des maisons de quartier tendent à s’inviter dans les entreprises. « La tendance « comme à la maison », avec un coin pour les interactions sociales, un autre pour la concentration ou le brainstorming, renforce la qualité de vie au travail et donc la marque employeur, mais c’est aussi un vecteur de créativité, essentiel à l’heure de la peur d’être disrupté ou ubérisé », conclut Rafaël de Lavergne.

JULIE LE BOLZER

Laisser un commentaire