Temps partiel thérapeutique
OpinionsSanté et Sécurité au Travail

Temps partiel thérapeutique : un jeu de dupes ?

Temps partiel thérapeutique

Selon le dernier rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales), entre un et deux millions des salariés du secteur privé sont menacés de perdre leur emploi pour des raisons de santé ou de handicap à court ou moyen terme. Le temps partiel thérapeutique est donc une des solutions pour inverser la courbe de la désinsertion professionnelle. Comment mettre en place un temps partiel thérapeutique dans son établissement ? Comment changer le regard du temps partiel thérapeutique en entreprise ?

3 questions à Delphine WITKOWSKI, experte en droit social

Qu’est-ce que le temps partiel thérapeutique ?

Le temps partiel thérapeutique, appelé le « TPT » est un changement dans le mode d’organisation du temps de travail d’un salarié qui va passer à un temps partiel dans le cas de contraintes liées à son état de santé.

Il résulte souvent d’un état pathologique apparu  à la suite d’un arrêt de travail. C’est également une solution intéressante en cas de convalescence du salarié, pour lui faire reprendre son poste « en douceur », après parfois plusieurs mois d’absence.

Il est préconisé par le médecin traitant du salarié, autorisé par le médecin-conseil de la CPAM, mais c’est le médecin du travail qui l’impose à l’employeur à l’issue d’une visite de reprise après un arrêt de travail.

Pourquoi le temps partiel thérapeutique est mal perçu par les salariés ? Quels sont ses enjeux ?

Le TPT est  mal vécu par les salariés  car il est perçu comme une « décision couperet » qui oblige l’employeur à réagir rapidement en termes d’organisation. Cette situation peut être stigmatisante pour le salarié concerné.

Les enjeux en matière de TPT sont collectifs. Le TPT remet en question la capacité d’une équipe de travail à s’adapter rapidement à une nouvelle contrainte organisationnelle. En effet, un salarié à TPT est un salarié dont une partie des tâches sera momentanément exercée par d’autres collaborateurs. Ces derniers doivent être donc préparés et accompagnés dans cette évolution.

Le retour dans l’entreprise d’un salarié dont l’état de santé est fragile nécessite souvent l’aménagement de son poste de travail.

Le rôle du management RH et du management de proximité est donc crucial pour que l’équipe de travail adhère collectivement à cet état de fait. Le salarié à TPT doit se sentir de son côté accepté et accompagné dans sa reprise de poste, ce qui ne peut que faciliter l’amélioration de son état de santé.

Comment abordez-vous d’un point de vue pédagogique la formation « Réussir la mise en place d’un temps partiel thérapeutique » ?

La formation « Réussir la mise en place d’un temps partiel thérapeutique » comporte nécessairement des apports juridiques qu’il est indispensable de maîtriser pour la gestion du salarié à TPT :

  • Comment le TPT est-il décidé ?
  • Comment est-il mis en place et formalisé ?
  • Quelle organisation horaire ?
  • Comment est-il indemnisé ?

Mais l’innovation de cette formation, c’est d’apporter une gestion pratique de la situation : adopter la bonne démarche pour aménager le poste du salarié, savoir impliquer le management dans la gestion du poste du salarié au quotidien, savoir communiquer auprès des équipes, assurer le suivi du salarié en TPT. Savoir gérer le TPT, c’est également anticiper et réagir face aux litiges qui peuvent se produire lors du passage à TPT, mais également pendant la période à temps partiel, afin d’éviter tout contentieux.

Pour aller plus, découvrez la formation « Réussir la mise en place d’un temps partiel thérapeutique ».

Laisser un commentaire