Efficacité professionnelle

Optimisez votre gestion du temps grâce aux « lois du temps »

Gérer efficacement son temps de travail pour bien organiser sa journée

Vous avez du mal à vous concentrer ? Vous n’arrivez pas ou plus à gérer votre agenda ? Vous n’avez pas le cœur à l’ouvrage ? Le présentéisme n’a jamais réglé les problèmes de gestion de temps et d’organisation car il s’agit avant  tout de méthodologie !
Prenez le temps d’explorer les lois du temps pour éviter de vous sentir débordé,  de perdre du temps et surtout pour gagner en efficacité et  préserver votre organisation au quotidien.
Adaptez-les à votre gestion du temps pour plus de performance !

1. Loi de Pareto : focalisez-vous sur l’essentiel

On doit à l’économiste italien Vilfredo Pareto cette règle : 20% des produits équivalent à 80% de la valeur du stock. Transposée à son organisation personnelle, cette loi part du principe que 20% de nos tâches génère 80% des résultats. Par conséquent, inutile de se disperser ! Cette loi pousse à s’attacher à ce qui est impératif et essentiel, puis impératif et non essentiel, essentiel et pas impératif et enfin, au non essentiel et pas impératif.

2. Loi de Laborit : supprimez le désagréable

Habituellement, on commence par les tâches qui nous plaisent, qui sont les plus simples à réaliser et que nous savons faire. C’est une erreur ! Cette loi provenant du chirurgien neurobiologiste français Henri Laborit, nous conseille de réaliser en priorité les tâches difficiles et rebutantes, le matin afin de soulager notre cerveau d’un stress créer par l’appréhension de l’inconnue. Efficacité garantie !

3. Loi de Taylor : programmez vos tâches dans le bon ordre

Il paraît évident que nous devrions effectuer nos activités les plus ardues en premier, dans la matinée pourtant ce n’est pas toujours le cas ! Il a été démontré que le sens dans lequel on réalise nos tâches pèse sur la durée de l’exécution. Effectivement, la loi de Frédérik Taylor illustre  le fait qu’il faut réaliser les tâches qui demandent le plus d’attention lorsqu’on est le plus efficace.  Il faut donc mettre en place une gestion des priorités et tenir compte aussi de notre rythme biologique  et éviter de plancher sur une tâche complexe après le déjeuner ou en fin de journée, par exemple.

4. Loi de Carlson : évitez d’être interrompu

Cette loi part du principe que le séquençage d’une tâche est le plus mauvais choix en terme d’efficience car elle prendra beaucoup plus de temps et d’énergie que si elle avait été traitée en continue. Il n’est pas aisé de travailler en continue néanmoins des astuces existent. Par exemple, déterminer une plage horaire pour effectuer ses appels téléphoniques  ou encore mettre son répondeur.

5. Loi de Murphy : mesurez l’étendue d’une tâche

Le plus souvent, nous évaluons mal le temps que va nous prendre une activité car nous occultons les possibles aléas que nous allons rencontrer  par exemple, à cause de la complexité de la tâche que nous avons sous-évaluer. Par conséquent, la loi de l’ingénieur Edward Murphy, nous indique donc qu’il faut calculer 5% de temps en plus pour chaque activité.

6. Loi de Parkinson : imposez-vous des échéances

Savez-vous que plus on a du temps plus on en prend ? Ce piège peut être déjoué. Pour cela, il faut penser au temps nécessaire pour réaliser une activité et non le temps dont on dispose. Il est alors important de mettre en place des délais de réalisation et de le notifier dans votre agenda. Restreindre la durée d’une tâche, améliore notre efficacité.

7. Loi d’Illich : estimez vos limites

Nous avons tous nos limites. Forcer, ne sert à rien ! Au bout d’un certain temps de travail, nous n’arrivons plus à nous concentrer et nous faisons des erreurs. Il devient alors contre-productif de continuer. D’après cette règle, il s’agit alors d’être vigilant lorsque l’on ressent la fatigue et de faire une pause pour recharger nos batteries afin de poursuivre notre activité en étant concentré, motivé  et de maximiser notre performance.

8. Loi de l’Ecclésiaste : changez d’activité

Selon L’Ecclésiaste, texte biblique de la philosophie grecque  : il y a un temps pour tout !
Cette règle nous indique que perdre du temps peut s’avérer utile si on en gagne par la suite. Par exemple, ranger son bureau, avant de commencer à travailler nous permettra de mieux nous organiser et d’y voir plus clair avant de commencer notre journée. Faire la sieste peut-être considéré comme une perte de temps pour certains mais c’est une perte de temps bénéfique car elle nous permettra de booster notre productivité.

Il est essentiel d’organiser sa journée pour mieux gérer son temps  et ses priorités et les lois du temps peuvent vous y aider. Si vous souhaitez approfondir le sujet et obtenir des outils adaptés à votre situation découvrez notre gestion du temps formation.

2 commentaires

Laisser un commentaire