FormationFormation professionnelle

L’importance de monter une Université d’entreprise en 2021

L'université d'entreprise

Toute entreprise, en tant que structure juridique, peut créer et développer son propre organisme de formation ou son université d’entreprise. Cette dernière entité est une structure pérenne de formation, identifiée comme telle dans l’organisation, et donc disposant de moyens nécessaires à une prestation de formation : locaux, supports pédagogiques, plannings réservés aux actions de formation.

Vincent Cibois, Consultant juriste formateur du Cabinet Boumendil& Consultants, nous parle de la création des universités d’entreprise en 2021.

Qu’est-ce qui a changé alors ?

Le cadre normatif posé par la loi du 5 septembre 2018 accorde dorénavant aux entreprises la possibilité de créer leur propre CFA. En intégrant les CFA parmi les prestataires d’actions concourant au développement des compétences, au même titre que les organismes de formation, la Loi « Avenir Pro » permet en effet à toute entité de dispenser une formation en apprentissage, moyennant certaines formalités administratives simplifiées.

L’opportunité est alors pour les entreprises de se doter d’un levier supplémentaire pour former et recruter des jeunes parfaitement adaptés à leurs métiers et à leur culture.

Quels éléments garantissent le succès de leur création ?

Plusieurs dizaines d’entreprises ont décidé depuis deux ans et demi de doter leurs entreprises d’un outil de formation dédié au recrutement et à la formation de leurs futurs salariés par un organisme de formation ou un CFA d’entreprise.

Toutefois, de nombreuses dimensions sont à prendre en compte, au-delà des simples formalités administratives :

  • projet stratégique,
  • choix juridiques,
  • modèle économique,
  • organisation de la structure,
  • projet RH en lien avec la GPEC de l’entreprise,
  • projet pédagogique.

Ce développement est un réel investissement pour l’entreprise, tant sur le volet de ses financements que de ses compétences. Il convient donc de le sécuriser, en l’intégrant dans une stratégie long-termiste de l’entreprise, dans toutes ses composantes.

De l’idée à son déploiement opérationnel, une vraie réflexion doit s’imposer.

Au sein des activités du CabinetBoumendil& Consultants, quelles sont les préoccupations des clients en matière de droit de la formation ?

Le droit social fait l’objet d’une inflation normative depuis plusieurs années. Loi du 5 mars 2014, Loi du 8 aout 2016, Loi du 5 septembre 2018… le cadre normatif de la formation professionnelle et de l’apprentissage s’ajuste régulièrement au gré des enjeux économiques, sociétaux et politiques.

La période récente liée à la crise sanitaire n’a pas épargné le champ de la formation et de l’apprentissage par son flux de textes réglementaires en 2020.

A peine appliquée, la dernière réforme de la formation et de l’apprentissage de 2018 est en cours de négociation entre l’Etat et les partenaires sociaux, afin de l’ajuster au contexte actuel.

Nos clients représentent l’ensemble des acteurs du champ :

  • Etat : Ministères, France Compétences, Collectivités…
  • Partenaires sociaux et opérateurs paritaires : opérateurs de compétences (OPCO), Associations de Transition Pro (CPIR), Agefiph…
  • Offreurs de formation
  • Accompagnateurs : Service Public de l’Emploi, opérateurs du conseil en évolution professionnelle…
  • Employeurs, qu’ils soient publics ou privés.

L’ensemble de nos clients nous sollicite essentiellement afin de s’approprier cette norme fluctuante et de plus en plus technique, avec une double approche qui fait l’ADN de notre Cabinet :

  • l’approche stratégique : décryptage des évolutions systémiques, prospective, opportunités du marché, ajustement de l’offre de services et de formation, appui à la négociation d’accords …
  • associée à l’accompagnement opérationnel : vulgarisation des textes, accompagnement à l’appropriation, définition des modalités d’application, communication différenciée selon les cibles…

Vincent Cibois dispose de 10 ans d’expérience dans la formation professionnelle des secteurs privé & public. Avec sa double spécialité d’ingénierie et de juriste, et ses expériences de Chef de projet, il accompagne aujourd’hui l’ensemble des acteurs du champ sur des projets de déploiement de la formation et de l’apprentissage.

Laisser un commentaire