Santé au travailServices généraux, achats et sécurité au travail

Et si le dos était le reflet de nos émotions ?

Prévenir le mal de dos provenant de nos émotions

Selon une étude de Opinionway pour Vexim, 9 Français sur 10 ont déjà souffert du mal de dos, d’où sa qualification de « mal du siècle ». On peut se demander si ces douleurs dorsales sont toutes d’origines physiques ? Et si ces maux ne proviendraient pas du stress, de la fatigue, de tensions ou d’émotions mal gérées ?

Quel sont les signaux d’alarme ?

Quand nous essayons de comprendre l’origine  du mal de dos, nous constatons que  douleurs et blocages proviennent parfois d’une mauvaise posture, d’un faux mouvement, un mouvement anodin : « Je me suis penché  pour faire mon lacet et quand je me suis relevé, j’étais bloqué ! » ou bien encore  » Ce matin en me levant, je ne pouvais plus bouger »…

Pensez-vous qu’un simple geste insignifiant peut engendrer un tel effet ? En fait , d’autres choses sont à prendre en compte.

Quel est la relation avec notre anatomie ?

Nos organes sont tous liés à une partie osseuse et pour le plus grand nombre à la colonne vertébrale.
Par conséquent, si vous avez mal au dos c’est parce qu’un organe tire sur ses attaches car il est en souffrance et donc induit une douleur dans votre dos.
De la colonne vertébrale, proviennent aussi les nerfs qui vont permettre au cœur et à l’estomac de s’alimenter.
C’est comme si le courant électrique, qui approvisionne votre organe, serait issu d’un générateur situé dans le dos.

Lorsque l’on réalise qu’un organe dépend du dos par réciprocité, on comprend qu’une douleur sur un organe peur influer sur le dos.
Par exemple, une douleur dans le bas du dos peut correspondre pour la femme a des soucis de cycle de menstruel. Une douleur entre les omoplates peuvent provenir d’un estomac ou foie saturé…

Quel sont les liens entre les émotions et les douleurs dorsales ?

Quand nous ressentons une émotion, notre corps réagit par des spasmes. En effet, notre système nerveux qui dirige tous les échanges du corps de façon indépendante va assaillir celui-ci de spasmes.

Il peut s’agir :

  • de la hausse des contractions  de l’intestin (spasmes douloureux, diarrhée…)
  • de l’augmentation de tensions musculaires (tensions au niveau du muscle des épaules et du cou)
  • du froid au niveau des extrémités avec la diminution du diamètre des artérioles.

Un entretien professionnel qui se passe mal : l’intestin dysfonctionne,  du stress et de la pression à son travail  : la boule à l’estomac apparaît, certaines émotions peuvent entraîner ces tensions.
Petit à petit, les organes touchent les vertèbres auxquels ils sont associés. C’est comme un vase qui se remplit d’eau et la dernière goutte survient à n’importe quel moment et fait tout déborder, comme quand on fait un faux mouvement et d’un coup on reste bloqué.

Quelles solutions s’offrent à nous ?

Pour diminuer les impacts de notre système émotionnel sur notre dos, il existe plusieurs solutions :

  1. Trouver un équilibre vie professionnelle / vie personnelle satisfaisant,
  2. S’octroyer des moments de détente : écouter de la musique, courir, regarder des séries, faire des séances de massage ou de relaxation voire de sophrologie,
  3. Faire du sport : en effet, une activité physique permet d’évacuer les tensions et donc diminue l’impact agressif du système nerveux sur notre corps,
  4. Faire des pauses au travail afin de faire des exercices de respiration lorsque nous sommes trop stressés, etc…

Certaines personnes préféreront faire une activité physique pour évacuer leurs tensions d’autres voudront travailler sur eux-mêmes en visualisant des images positives, en analysant ou en parlant et encore d’autres voudront réaliser une formation TMS pour prévenir et réduire les risques de Troubles Musculosquelettiques tel que le mal de dos en s’informant sur le sujet et en aidant à la mise en place d’une démarche de prévention pour éviter les accidents au travail.


Source :
Etude Opinionway pour Vexim :  » LES FRANÇAIS EN ONT PLEIN LE DOS  »

Laisser un commentaire