Collaborateur digital
DigitalOpinions

Comment devenir un « collaborateur digital » ?  

Collaborateur digital

5 pistes pour franchir le cap ! 

LinkedIn, Trello, Workplace, Twitter, Feedly, …on vous en parle beaucoup, tous vos collègues les utilisent… ou presque. A l’heure de la digital workplace, comment être autonome dans son développement digital professionnel. que choisir ? Pour quel usage ?

1. Remettre en question ses pratiques

Il est normal d’éprouver une réticence voire une résistance à modifier ses pratiques. Il peut y avoir beaucoup de peur ou d’appréhension parfois même de l’incompréhension. Pour autant, l’évolution est inhérente à la survie d’une organisation. Sans remettre en cause tout, tout de suite, ma préconisation est de faire un essai, quelques jours, sur un périmètre réduit, de manière à expérimenter en toute sécurité.

2. Optimiser son temps

Une invitation que je fais habituellement auprès de mes stagiaires est d’identifier les tâches et moments qui sont pour eux chronophages ou sources de tension dans leur métier et expérience de collaborateur. Puis de réfléchir à partir de ce constat pour déterminer quels outils digitaux leur permettraient d’optimiser leur temps et d’améliorer leur gestion quotidienne.

3. Rester humain : le réseau ce sont des hommes

La digitalisation des métiers peut faire peur, pour autant elle ne remplacera pas le contact humain. Pour preuve, l’importance des réseaux sociaux, des partages d’avis ou d’évènements proposés par de nombreuses plateformes.  Rien ne remplacera ces moments informels et ces rencontres qui fluidifieront les projets par une interface physique avec l’autre.

4. Faire des petits pas

La transformation digitale et le changement de culture peuvent paraître compliqués et longs tant le nombres d’outils parait important et la terminologie nouvelle imposante. Le plus utile est de commencer à découvrir à partir d’outils qui nous font envie de manière à rester motiver. Vous découvrirez alors que l’apprentissage est simple et rapide, d’autant plus que les nouveaux outils privilégient l’expérience utilisateur. Il faut Oser ! c’est le learning by doing ; Les neurosciences ont démontré l’importance de la pratique dans l’apprentissage de nouvelles compétences. En effet, pratiquer, essayer, tester activent nos chemins de connaissance et ancrent d’autant nos apprentissages. Et surtout, apprendre peut alors devenir un jeu qui nous permet de progresser, développer de nouvelles pratiques très simplement.

5. Etre régulier

Vouloir changer l’ensemble de ses habitudes du jour en lendemain risque d’être cause de frustration sur la durée. Souvenez-vous de vos bonnes résolutions de début d’année. Un nouveau petit pas par semaine, raisonnable, utile et motivant est préférable pour s’assurer le sentiment d’avancer et conserver intacte la motivation. Ainsi, je vous invite à découper votre grand objectif en autant de petits que nécessaires pour être régulier et progresser.

Steve Kremble

Il anime la formation « Devenir un collaborateur digital » 

Laisser un commentaire