Formation professionnelleRH - Formation

Learning Technologies 2024 : ce qu’il fallait retenir

Le salon Learning Technologies, événement phare consacré aux innovations dans les domaines des ressources humaines et de la formation, s’est conclu le 25 janvier 2024. 

Après deux jours d’échanges et d’exploration, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris, les participants ont pu découvrir les dernières tendances du digital learning. 

Cette édition a vu la participation de plus de 250 exposants et a accueilli des milliers de visiteurs, réaffirmant son rôle de rendez-vous incontournable pour les professionnels de la formation. 

L’éventail des sujets traités a été large et diversifié, englobant des aspects tels que l’engagement des apprenants, la mesure de l’efficacité, les méthodes d’évaluation et de certification, le coaching professionnel, et évidemment, la contribution significative de l’intelligence artificielle dans le domaine de la formation. 

Cet article propose un regard sur les dernières innovations pédagogiques majeures rencontrées sur le salon et à suivre en 2024 (et nous ne parlerons pas que d’IA !).

L’impact de l’intelligence artificielle dans la formation

L’impact de l’intelligence artificielle sur le monde professionnel est à la fois profond et spectaculaire, marquant de son empreinte tous les secteurs d’activité sans exception. Le domaine de la formation professionnelle n’y échappe pas et illustre parfaitement cette transformation, comme le démontrent les nombreuses conférences qui lui ont été consacrées lors du récent salon. En effet, les divers échanges ont mis en lumière la façon dont l’IA va révolutionner (et révolutionne déjà!) le secteur, ouvrant la voie à des approches novatrices en matière d‘apprentissage et de développement des compétences.

Des expériences d’apprentissage toujours plus engageantes.

L’accélération du développement et de l’utilisation de l’intelligence artificielle pédagogique ouvre le champ des possibles pour développer des compétences professionnelles. De nouvelles façons de concevoir et de déployer des parcours de formation émergent afin de proposer aux apprenants d’autres manières d’apprendre, plus adaptées et plus personnalisées, pour tendre vers plus d’efficacité. 
C’est le cas de Teach Up qui voit l’IA non pas comme un simple outil d’amélioration de la productivité mais comme un catalyseur de transformation et d’impact. Grâce à ses IA génératives et prédictives, la solution LXP Teach Up permet à toute personne de créer simplement et rapidement des formations digitales et des parcours hybrides qui s’adaptent, en temps réel, au niveau de chaque apprenant. Loin des contenus formatés par des IA insipides où tout se ressemble, ces formations sur-mesure, résolument humaines, s’appuient sur la technologie pour tenir leur promesse de faire réussir tous les apprenants.

Une réponse aux enjeux de pénurie de main-d’œuvre. 

Lors d’une conférence, l’intervention de Nick Hernandez, le fondateur de 360Learning, a également marqué les esprits. Celui-ci a mis en lumière une évolution frappante : selon les données récentes de l’OCDE, “la durée de vie d’une compétence technique est passée de 40 ans à 18 mois en l’espace de 50 ans”

Ce chiffre souligne l’importance pour les directions RH et de la formation de s’adapter à un environnement professionnel en rapide mutation, où la recherche de compétences ne suffit plus. En effet, aujourd’hui, les acteurs de la formation souhaitent développer les compétences en internes des collaborateurs en capitalisant sur les nombreuses possibilités offertes par l’intelligence artificielle.

 Ancrer les acquis de la formation grâce à l’AFEST ?

L’Action de Formation En Situation de Travail (AFEST) est un dispositif pédagogique conçu pour se dérouler directement sur le lieu de travail, durant les heures de travail des salariés. L’un des impacts bénéfiques de cette modalité est d’adapter les apprentissages aux besoins de l’entreprise et d’accélérer l’acquisition de savoir-faire.  

Ce dispositif permet également de répondre efficacement aux dilemmes fréquemment rencontrés par les acteurs de la formation : comment un collaborateur peut-il mieux retenir et appliquer au quotidien tout ce qu’il a appris durant la formation ? 

La ritualisation des apprentissages pour améliorer l’efficacité de la formation.

Il est bien connu que nous apprenons et retenons mieux en pratiquant. De nombreuses études soutiennent cette idée en affirmant que l’apprentissage actif peut nous aider à mémoriser jusqu’à 70% de ce que nous apprenons, contre seulement 10% de ce que nous entendons. À partir de ce constat, des solutions comme Daylindo ont été mises au point pour encourager les collaborateurs à renforcer leurs compétences par des mises en pratique tout en instaurant des routines régulières directement applicables sur le poste de travail. Ces méthodes offrent aux organisations apprenantes une opportunité d’augmenter significativement l’efficacité de leurs programmes de formation.

La force de la communauté comme vecteur d’apprentissage. 

Certaines plateformes ont également intégré des fonctionnalités pour encourager l’émulation positive en capitalisant sur la puissance des interactions sociales entre les apprenants.

En effet, les utilisateurs peuvent désormais partager les bonnes pratiques entre pairs et se motiver mutuellement dans la mise en pratique. Ces plateformes intègrent également des briques de ludification basées sur des systèmes de récompense afin d’augmenter la motivation des apprenants.

L’apprentissage immersif pour ancrer les compétences des collaborateurs.

En 2024, impossible de ne pas envisager l’immersive learning (apprentissage immersif) dans vos stratégies L&D pour développer et ancrer de nouvelles compétences (savoir, savoir-faire ou savoir être) chez vos collaborateurs.

Compétences, rétention et engagement : une réponse aux grands maux de la formation professionnelle.

Cette modalité d’apprentissage, fondée sur la simulation d’expériences réelles dans un environnement virtuel, vise à immerger l’apprenant dans des situations pratiques pour renforcer son engagement dans la résolution de problèmes concrets.

Cette pratique d’apprentissage favorise ainsi une meilleure rétention de l’information et une mise en application plus efficace en situation professionnelle. 
L’apprentissage immersif tire parti des technologies avancées telles que la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR) et autres simulations interactives pour créer des expériences d’apprentissage riches et engageantes.

Potentiels et défis de l’apprentissage immersif en entreprise. 

D’après une étude menée au cours du premier semestre 2023 par France Immersive Learning auprès d’experts en formation, l’utilisation de technologies immersives s’avère particulièrement efficace pour l’acquisition de compétences techniques, pour la sensibilisation à des thématiques telles que la prévention du harcèlement moral ou sexuel au travail, ou encore pour le renforcement des aptitudes comportementales, comme la prise de parole en public par exemple. 

Cependant, malgré les nombreux avantages offerts par cette modalité, l’enquête souligne plusieurs freins à l’adoption de cette nouvelle approche pédagogique active, notamment sur les étapes dédiées à la conception et le financement de projets d’apprentissage immersifs. A suivre…

Le mobile learning : la formation à porter de main.

Au cours des quinze dernières années, le mobile learning a connu une expansion significative, stimulée par l’évolution des plateformes et des capacités des dispositifs mobiles.

 Le mobile learning : une solution d’apprentissage flexible et personnalisée.

La modalité d’apprentissage mobile learning permet aux apprenants de se former à leur propre rythme, où qu’ils soient, grâce à des ressources pédagogiques interactives et personnalisées, accessibles depuis un smartphone ou une tablette

La flexibilité d’accès aux contenus de formation favorise une acquisition et une rétention plus efficace des connaissances et des compétences et un meilleur engagement des apprenants dans leur montée en compétences. 

Cependant, il est possible que les formateurs se sentent parfois exclus du processus d’apprentissage, notamment en raison du contexte d’utilisation autonome de cette modalité et donc créer un sentiment de distance par rapport aux apprenants.

Humaniser le mobile learning.

Ces dernières années, les solutions de mobile learning comme Sparted ou Teach On Mars ont su évoluer et intègrent désormais une dimension sociale au sein de leur plateforme en facilitant la création de communautés d’apprenants, animées par des défis et soutenues par des relais sur le terrain. 

Ces évolutions s’inscrivent dans une volonté de renforcer l’interaction sociale entre les apprenants et/ou entre les apprenants et le formateur tout en augmentant le taux d’engagement des participants.

Le podcast learning : une multitude de formats immersifs et accessibles.  

La popularité des podcasts ne cesse de croître. Selon un rapport de Médiamétrie de mars 2022, plus de 200 millions de podcasts français ont été écoutés ou téléchargés dans le monde. Ce média continue de se développer dans de nombreux pays, avec de plus en plus d’auditeurs chaque année. 

Le podcast learning : quels usages en formation ?

Le podcast learning est une modalité pédagogique qui gagne en popularité dans le domaine de la formation. Sa flexibilité et sa capacité à s’adapter aux rythmes de vie des apprenants expliquent son succès grandissant. De plus, la conception d’un podcast nécessite peu de matériel et d’investissement comparé à la vidéo.

Offrant une approche immersive et accessible, les domaines d’application du podcast learning ne manquent pas. Il peut aussi bien trouver sa place dans l’apprentissage de compétences techniques en situation de travail comme le renforcement de formations existantes ou l’intégration de nouveaux collaborateurs via des programmes de formation dédiés à l’onboarding. 

De nombreux formats interactifs et pédagogiques à exploiter.

Au cœur des innovations pédagogiques, le podcast learning émerge comme un vecteur d’apprentissage interactif et personnalisé. En effet, cette modalité peut se décliner en multitude de formats incluant des séries dédiées à l’exploration approfondie de thématiques, des entretiens avec des experts visant à partager un savoir-faire, ou des modules ciblés pour l’acquisition de compétences spécifiques. 

Ces formats pédagogiques audio peuvent également être couplés avec des parcours pédagogiques plus traditionnels afin de renforcer l’efficacité et l’engagement des apprenants. 

Si le podcast learning séduit les organisations et les salariés, plusieurs points de vigilance doivent cependant être pris en compte dans leur déploiement. 

Comme l’explique Pierre Denis, le fondateur de Tootak, dans les colonnes de Focus RH : “« Des modalités d’évaluation des acquis, comme des QCM, sont indispensables. Il est également important d’engager le management dans le déploiement de la démarche. »

Quentin DECLERCQ
Fondateur de Maatch Collective, consultant en ingénierie pédagogique.

Quentin est consultant et formateur, spécialisé en ingénierie de la formation et en innovations pédagogiques.
Il intervient régulièrement auprès des professionnels de la formation pour les aider à développer leurs compétences en ingénierie pédagogique et à faire de leurs formations, des parcours innovants qui engagent et motivent leurs apprenants.
Grâce à son expertise en marketing, il aborde également dans sa formation les bonnes pratiques pour marketer et communiquer autour du lancement d’un parcours de formation ainsi que la mesure de la performance d’une action de formation.
Quentin est le fondateur de Maatch Collective, le collectif de talents dédiés aux professionnels L&D.

>> Découvrir toutes ses formations <<

 

Laisser un commentaire