Formation Pathologies du gros oeuvre et de l'enveloppe du bâtiment

Caractérisation technique, transformation et utilisations

Réf. 3044
  • Partager via facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via LinkedIn
  • Chargement

    Merci de patienter ...

Formation présentielle
2 jours - 14 h 1 495.00  € HT
  • Petit-déjeuner d’accueil et repas du midi offerts

Objectifs


Moyens pédagogiques


Suivi et évaluation


Pour quel public ?


Les plus


Programme détaillé

1. Rappels sur les pathologies du bâtiment

2. Les facteurs influents

  • L’eau
    • Diminution des résistances mécaniques et thermiques
    • Le gel
    • La condensation
    • Les remontées capillaires
    • Les infiltrations
    • Les actions biologiques
  • Les agressions chimiques
    • La contamination par les sels gonflants (provenance externe ou interne)
    • L’environnement des matériaux (CO2, pluies acides, etc.)
    • L’incompatibilité des matériaux
  • Les écarts de température
    • Les chocs thermiques (Δ T jour/nuit ≈ 50°C)
    • La dilatation différentielle des matériaux
    • Le gel (Δ Volume = 7%)
  • Les effets mécaniques
    • Les mouvements de structure
    • Les tassements différentiels
    • Le retrait et le fluage
    • L’oxydation des fers internes

3. Les pathologies des fondations

  • Pathologies liées à la conception
    • Sols sensibles aux argiles
    • Sols à portance insuffisante
    • Hétérogénéité de portance
    • Drainage absent ou insuffisant
    • Fondations inadaptées
    • Profondeur insuffisante
  • Pathologies liées à la mise en œuvre
    • Terrassement
    • Bétonnage ou ferraillage
    • Reprise en sous œuvre
  • Pathologies liées à l’utilisation
    • Plantations postérieures
    • Ajouts de construction
    • Problème de réseau d’eau (affouillement)

4. Les pathologies des superstructures

  • Les fissures structurelles des maçonneries de maison individuelles
  • Pathologies des maçonneries en pierre apparente
  • Pathologies des murs en schistes apparents
  • Pathologies des maçonneries en briques apparentes
  • Pathologie des bétons armés
  • Pathologie des balcons
  • Pathologies des constructions à ossature bois

5. Les pathologies des Charpentes et Couvertures

  • Pathologies des charpentes
    • Déformations des charpentes bois traditionnelles
    • Attaque de charpente par condensation excessive
    • Déformations de charpente en fermettes industrielles
    • Pathologies consécutives à aménagement de combles
  • Pathologie des couvertures
    • Condensation en sous-face des couvertures métalliques
    • Effondrement des couvertures légères sous le poids de l'eau
    • Infiltrations aux points singuliers de couvertures en tuiles
    • Trop plein de chenaux
    • Infiltrations par couverture en zinc
    • Raccordement de châssis de toiture à une couverture en zinc
    • Couverture en plaques éclairantes PVC
    • Pénétrations au droit d’une lucarne
  • Pathologie des toitures terasses
    • Le point faible : les relevés d’étanchéité
    • Décollement de relevé
    • Acrotère sans couvertine
    • Déchirement de relevé d’étanchéité
    • Toiture en bacs acier

6. Pathologies des enveloppes et revêtements extérieurs

  • Désordres des enduits monocouches
  • Micro-organismes en façades
  • Décollement d’Enduit en soubassement
  • Chute d’Enduit
  • Désordres sur peinture en sous face de balcon