Souriez, vous êtes formés…

Souriez, vous êtes formés…

Écrit par , le

A l’heure où la principale préoccupation des RH et des managers est de mesurer le retour sur investissement des formations qui sont dispensées au bénéfice de leurs salariés, tous s’intéressent à renouveler l’attractivité des formations et à mobiliser les apprenants.

Mesurer le ROI de la formation ?

Reste que l’ancrage des acquis de la formation dans les pratiques professionnelles est bien souvent négligé. En effet, si toutes les entreprises s’attachent à mesurer la « satisfaction » à chaud, bien peu sont prêtes à investir dans des dispositifs d’évaluation à froid sur l’ancrage effectif des apports de la formation.

De nombreuses études se sont penchées sur les conditions de réalisation de cet ancrage : participation active, organisation en discontinu, équilibre théorie / pratique, gamification, opérationnalité des apports, transposition immédiate,… sont autant d’éléments qui ont fait bouger les lignes et ont permis à la formation professionnelle de se différencier en profondeur de la formation initiale et de casser le modèle post scolaire qui l’a progressivement discrédité.

L’émotion au cœur du dispositif

Parallèlement, des travaux récents en décrivant les process psychologiques des apprenants ont mis à jour les processus mentaux qui sous-tendent l’ancrage du savoir et donc sa capacité à impacter durablement les pratiques professionnelles. Tout d’abord une forme d’anxiété voire de déstabilisation à l’idée de remettre en question ses propres savoirs et ses pratiques, mais aussi une part importante de l’affectif dans la capacité à apprendre et à se remettre en question. En d’autres termes, « jouer » sur les émotions serait un moyen efficace pour ancrer les apports des formations.

C’est l’ère du « happy learning », où la capacité à susciter des émotions, à valoriser des rencontres professionnelles, à découvrir de nouveaux environnements, à être rassuré ou inquiété, serait gage d’efficacité pédagogique. En d’autres mots, il serait important de faire de la formation un vrai « évènement » professionnel qui marquerait chaque apprenant comme une expérience unique, au lieu de se glisser comme un évènement du quotidien de chacun. Pédagogie innovante, ludique, lieux décalés, tout doit concourir à faire des formations, des petits moments d’exception, tout simplement inoubliables… Pour que rien de ce qui aura été dit ou appris ne puisse l’être…

Claire Pascal, Directeur Général Comundi

Newsletter

Restez informé de l’actualité de votre secteur en choisissant parmi nos newsletters thématiques.