Quelles évolutions pour le poste d’assistant(e) communication ?

Quelles évolutions pour le poste d’assistant(e) communication ?

le

Interview d'Isabelle Clément, Social Media Manager / Vice Présidente SocialMixCity / Chroniqueuse - Blogueuse

En quoi la fonction d’assistant(e) communication a-t-elle évolué depuis ces dernières années ?

Au cœur de la communication de l’entreprise, la fonction d’assistant(e) de communication requiert de nombreuses compétences et se veut être l’élément indispensable de tout projet allant dans ce sens. Outre les compétences « classiques » du type « print », RP (Relations Presse), il est également indispensable de maîtriser les médias sociaux comme canal de communication.

En effet, à l’époque du Web 2.0 (et bientôt 3.0 avec les objets connectés notamment), il est primordial de savoir communiquer et travailler sur ces nouveaux médias où les entreprises sont de plus en plus présentes avec de réelles stratégies de présence. Il est donc nécessaire de pouvoir toucher ce « public » en utilisant ses codes (utiliser le bon média social, au bon moment, au bon interlocuteur et adapter le ton de sa communication).

Les réseaux sociaux offrent de nombreuses opportunités qui ne sont pas à sous-estimer (bien au contraire !) pour renforcer son poste d’assistant(e) de communication.

Que doivent utiliser les assistant(e)s communication comme outils collaboratifs et comme réseaux sociaux pour gagner en efficacité ?

Pour gagner en efficacité, il est indispensable d’avoir une stratégie de présence claire et un objectif de communication adapté à chaque media. Sans pour autant prétendre à une fonction de Community Manager, c’est sans aucun doute une compétence qui est de plus en plus requise.

Pour bien communiquer sur les médias sociaux, il est donc utile de savoir sur quel(s) réseau(x) on communique, à quel(s) public(s) on s’adresse et de quelle façon. A titre d’exemple : LinkedIn (réseau social professionnel avec une cible B2B donc) permettra de s’adresser à des experts métiers, de partager et de se faire connaître dans des groupes de discussion spécifiques (visibilité), de repérer des influenceurs soit pour mettre en évidence vos propres expertises (entreprise), soit de recruter des intervenants pour organiser des évènements autour d’une thématique donnée. Twitter (site de micro-blogging) est plus de type informationnel et permettra également de repérer des experts influents, de se faire connaître d’une manière un peu moins institutionnelle et de s’adresser à un public à la fois de professionnels mais également de particuliers. Cela peut être intéressant pour communiquer sur son secteur d’activité par exemple, recruter des participants pour des conférences, travailler son e-réputation, faire de la veille… Snapchat peut être intéressant pour viser un public jeune car c’est là leur application de prédilection. Facebook va plutôt concerner une communication B2C.

Une fois le plan d’action établi (le bon réseau social, la bonne cible, le bon message), il existe de nombreux outils collaboratifs pour que tous les collaborateurs concernés puissent avoir un réel suivi (autant quantitatif que qualitatif) afin que tout le monde ait le même niveau de connaissance. Ainsi, l’assistant(e) communication continuera à exercer sa fonction en mode transverse avec les différents services concernés de l’entreprise (commerciaux, RH, RP, Community Managers, etc.). Pour n’en citer qu’un à titre d’exemple, un outil comme HootSuite permettra d’avoir une visibilité en temps réel sur ce qui est publié sur les principaux réseaux sociaux (tant au niveau de la veille e-réputationnelle (comment parle-t-on de son entreprise ? Quel est le sentiment qui s’en dégage ? Le message est-il bien perçu ? Si non, y a-t-il des actions à mettre en place ?) , concurrentielle (ce qui se dit sur le secteur d’activité en général), qu’au niveau des publications (qui publie où, comment, historique des messages ou précédents échanges avec d’autres collaborateurs) notamment.

5 astuces à proposer aux assistant(e)s communication pour être performants ?

Pour être plus performant, rien ne vaut la curiosité ! Utiliser les réseaux sociaux et en maîtriser les codes requiert une forte appétence à ce mode de communication.

Pour y voir plus clair :

  • observez ce qui se dit sur les médias sociaux afin de comprendre quels sont les principaux codes : dans un premier temps observez les modes de communications des entreprises/marques de votre secteur d’activité (sur quel(s) réseau(x) social(aux) sont-elles présente(s) ? Comment communiquent-elles ? Quels messages transmettent-elles ?
  • Cette première astuce vous permettra d’y voir déjà un peu plus clair sur votre façon de communiquer. Autre astuce, n’hésitez pas à participer à des salons, conférences etc. sur les médias sociaux : vous pourrez y rencontrer de nombreux experts, échanger avec eux, réseauter, apprendre de nouvelles pratiques…
  • il existe également nombre de livres blancs sur les sujets du digital qui pourront vous aider à « muscler » votre pratique des médias sociaux.
  • un point non négligeable également : faites de la veille ! Il est important de connaître l’actualité desdits médias sociaux (sont-ils encore utilisés et donc nécessaire d’y « investir »). On sait par exemple que Viadeo n’a pour le moment plus le vent en poupe au profit de LinkedIn qu’il faudra donc privilégier. Autre exemple avec Vine qui a perdu son intérêt premier (principe de vidéos d’une durée de 6 min) mais dont les créateurs tentent de faire revivre ce média.
  • enfin, repérez les bonnes pratiques pour vous en inspirer !

Isabelle Clément

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les articles du Mag des compétences