Postes de travail adaptés : quels enjeux et solutions ?

Postes de travail adaptés : quels enjeux et solutions ?

le

Interview de Marc Bechetoille, chargé d’action ergonomique et emploi handicap

Quels salariés peuvent être concernés par l’aménagement de leur poste de travail ?

L’ergonomie de l’activité s’adresse à tous les salariés et à tous les niveaux hiérarchiques. La discipline est souvent attendue sur l’ergonomie physique, traditionnellement comment adapter les tables et les chaises. Certes, l’ergonomie de l’activité agit concrètement sur l’aménagement physique et technique du poste de travail, mais pas seulement. Elle poursuit un objectif plus large : accompagner les transitions et les changements. Cela peut aussi bien concerner la mise en place d’une nouvelle organisation du travail dans une entreprise privée ou publique que répondre à des plaintes liées par exemple à l’augmentation de troubles musculo squelettiques. Dans un cas comme dans l’autre, l’outil que l’ergonome utilise s’appelle l’analyse de l’activité. Cela permet de mettre en lumière l’écart entre le travail prescrit (ce que l’entreprise demande au salarié de faire) et le travail réel (ce que le salarié fait réellement). En ergonomie, cet écart est démontré depuis longtemps et participe au développement de la personne (sa sécurité, son confort) et des organisations (atteinte des performances en termes de qualité, de rentabilité, d’efficacité…).

Quels éléments le médecin du travail doit-il prendre en compte pour proposer un aménagement de poste de travail ?

Le médecin du travail est un des trois acteurs stratégiques dans les démarches de maintien dans l’emploi, avec le salarié et l’employeur. Dans ce trio décisif, les attentes sont différentes, voire opposées. Par exemple, le salarié n’explique parfois pas toutes ses difficultés de santé et leurs répercussions dans son activité, par crainte d’être licencié pour inaptitude. Une étude ergonomique peut favoriser le rapprochement des points de vue de ces acteurs, pour qu’ils agissent en concertation. Concrètement, l’ergonome connaît les champs d’action de chacun et permet de trouver un compromis pour mettre en place des solutions qui améliorent la situation du salarié, tout en respectant les performances attendues de l’entreprise. Si les aménagements découlent d’un problème de santé du salarié qui aboutit à une reconnaissance administrative du handicap, le médecin du travail a également un rôle de conseil et d’accompagnement du salarié et de l’employeur.

Quelles sont les solutions d'aménagement possibles et les marges de manœuvre de l’équipe pluridisciplinaire ?

Cette équipe pluridisciplinaire, c’est d’abord le trio salarié-employeur-médecin du travail. Les marges de manœuvre sont augmentées si chacun comprend jusqu’où il peut intervenir, si chacun peut s’exprimer et arriver à un compromis. L’étude ergonomique apporte un regard élargi vers la question des déterminants de l’activité de travail, en intégrant ceux qui organisent le travail du salarié pour les impliquer dans le projet. Les solutions d’aménagements sont multiples, et l’intérêt de mener une étude ergonomique avant de s’orienter vers telle ou telle solution réside dans le fait de s’appuyer sur l’analyse du travail comme un outil pour arriver à un compromis entre le salarié, l’employeur et le médecin du travail. Au-delà de ce trio de base, les partenaires extérieurs sont également nombreux pour aider à la mise en œuvre de solutions.

Marc Bechetoille anime la formation
Adapter les postes de travail
Newsletter

Restez informé de l’actualité de votre secteur en choisissant parmi nos newsletters thématiques.