Incivilités au travail : comment agir ?

Incivilités au travail : comment agir ?

le

En 2016, près d’un salarié sur deux a été victime de violences sur son lieu de travail. Les incivilités au travail ont un impact majeur sur la santé psychologique et physique des salariés. Comment prévenir et réduire les risques de violences ? Comment y faire face et accompagner les salariés en souffrance ?

3 questions à Marie BENOIT-BEAUPERE, psychologue du travail.

Quels sont les types d’incivilités au travail qui peuvent exister ?

Les différents types d'incivilités qui peuvent exister au travail relèvent de deux registres : les incivilités internes à l'entreprise et les incivilités liées aux interactions avec les clients et les usagers. En interne, elles peuvent se traduire par des comportements hostiles de trois types: atteintes dégradantes, déni de reconnaissance du travail et comportement méprisant. Dans la relation usagers/clients, elles prennent le plus souvent la forme d'agressions verbales, d'agressions comportementales ou d'agressions physiques avec des degrés de violence qui peuvent varier. Certains éléments dits "déclencheurs" liés à l'organisation et aux conditions de travail peuvent influer également sur le caractère ponctuel ou répété de ces agressions et incivilités.

 

Quelles sont les obligations et responsabilités de l’employeur face aux violences au travail ?

Elles sont précisées dans les articles 4121 du Code du Travail. Ces articles indiquent clairement que l'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs et mettre en œuvre les mesures prévues sur le fondement des principes généraux de prévention.

 

Quels conseils donneriez-vous aux salariés victimes d’incivilités au travail pour les aider à mieux les gérer ?

La formation Incivilités, conflits, violences, insultes au travail permet aux salariés de décrypter les différentes violences au travail et d’y faire face en adoptant les bonnes conduites : prendre du recul, identifier ses émotions, canaliser sa violence… Le renvoi au collectif est également une solution pour ne pas rester seul face aux agressions. Le salarié doit faire part des incivilités dont il est victime aux différentes instances internes pour être pris en charge et accompagner : médecin du travail, infirmier(e) du travail, psychologue du travail, responsable RH…

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les articles du Mag des compétences