Etre gagnant, ça s’apprend !

Etre gagnant, ça s’apprend !

le

3 questions à Myriam Krief, formatrice et coach, elle anime la formation « Etre gagnant, ça s’apprend ».

Aujourd’hui, pour réussir, il est indispensable d’avoir une vision claire et savoir se projeter. Mais comment atteindre ses objectifs sans s’épuiser ? Pour mieux gérer son énergie physique et mentale, atteindre ses objectifs, de nouveaux réflexes sont à acquérir. Découvrez les techniques de préparation mentale pour atteindre vos objectifs.

Qu’est-ce que la préparation mentale ?

La préparation mentale consiste à articuler 3 éléments fondateurs : voir, croire et créer. Il s’agit d’exercer son esprit à visualiser et à projeter le résultat que l’on souhaite atteindre. Nous apprenons à réfléchir, à conduire un raisonnement mais rarement à diriger notre énergie. Les sportifs de haut niveau connaissent bien cette projection du mental !

Il y a bien une posture mentale du gagnant, elle tourne toujours autour de la confiance en soi, une confiance bien ancrée, c’est à dire indépendante de nos échecs. Et la confiance se cultive !

Comment utiliser les techniques de préparation mentale pour atteindre ses objectifs ?

Dans l’entreprise, chacun a ses objectifs à atteindre, la préparation mentale renouvelle la manière de les atteindre en y associant la connaissance de soi : « mieux je me connais, plus je m’épanouis, plus je réussis ». C’est en misant sur le capital humain que les entreprises réussissent dans la durée. On ne peut donner toute la mesure de son potentiel que parce que l’on trouve du sens et du plaisir aux défis que l’on veut relever, qu’ils soient professionnels ou personnels. C’est l’enjeu de la préparation mentale que de les mettre à jour et leur donner la puissance de se réaliser.

Dans cette perspective, il est important de bien identifier les forces et les faiblesses de son mental et transformer les croyances qui nous empêchent d’avancer et de réussir. Par exemple : « j’ai souvent de bonnes idées mais j’ose peu les mettre en
avant », ou encore « je « rate » des opportunités parce que je considère que je n’ai pas toutes les compétences requises alors que je suis un très bon(e)
collaborateur(trice) ».

La préparation mentale nous permet de remettre du mouvement là où les choses sont figées, ou en sous-capacité, là où nous nous sommes arrêtés d’avancer ou encore là où nous aimerions nous aventurer. Elle permet d’exprimer tout son potentiel, de prendre sa place, sans intention d’ « écraser » l’autre parce que l’on se prépare pour donner le meilleur de soi-même et l’hostilité n’en fait pas partie.

Qu’entendez-vous par « construire une stratégie gagnante » ?

Il y a des étapes mais le processus est global. Il s’agit de commencer par développer une vision claire de ses objectifs en dressant un bilan personnel et en prenant conscience de ses forces et ses faiblesses.
La posture mentale du gagnant va commencer à prendre forme avec l’imagerie mentale et l’ancrage de la confiance. Je vais apprendre à « voir » mon objectif, à l’habiter, à développer une concentration détendue et de plus en plus détachée de mes émotions.

Il y a des conditions à cette réalisation: être totalement en phase avec son objectif, trouver du plaisir à le concrétiser, et surtout savoir lâcher-prise aux bons moments et garder de la hauteur. La préparation mentale ne consiste surtout pas à vouloir tout contrôler, au contraire le lâcher-prise doit nécessairement cohabiter avec l’exigence. C’est souvent le plus grand défi des stagiaires !

Pourriez-vous nous donner quelques exemples pour « prendre de la hauteur et mieux gérer son énergie physique et mentale » ?

Il est nécessaire d’apprendre à évacuer régulièrement les tensions physiques et émotionnelles, ne pas les accumuler, remettre du mouvement dans le corps et dans les pensées. Tout est en mouvement, tout change tout le temps, or notre corps peut avoir tendance à se figer autour d’une crispation et le mental autour d’une rumination.

La respiration consciente est une ressource très simple et incroyablement efficace pour « recharger » littéralement ses batteries. Respirer consciemment 5 minutes après la pause déjeuner, c’est à dire accorder toute son attention détendue au souffle qui circule librement, redonne de l’énergie au corps et de la clarté aux idées.

La méditation desserre nos limites et nos préoccupation immédiates, elle nous « élève » au-dessus de nos contradictions, de nos oppositions, de nos tensions, de nos insatisfactions. Lorsque nous sommes dispersés ou confus, la méditation nous aide à retrouver notre centre. Ce qui est fondamental à la fois pour vivre le plus sereinement possible et retrouver la direction de notre objectif.

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai un parcours de grandes écoles, j’ai travaillé dans le secteur public et privé qui m’ont offert de belles missions. Mais ma rencontre avec les enseignements traditionnels comme le yoga et la méditation a été la plus forte. Aujourd’hui j’enseigne autant à des sportifs de haut niveau qu’à des personnes malades, dans les deux cas ils vont chercher la force d’atteindre leurs objectifs, et cette force c’est la puissance du mental, la possibilité que nous avons d’apprendre à gérer nos émotions et à cultiver la confiance. Je suis avant tout une grande passionnée de ce que j’enseigne !

Myriam Krief anime la formation :
Etre gagnant, ça s'apprend

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les articles du Mag des compétences