Bitcoin & Blockchain

Bitcoin & Blockchain

le

L’engouement pour la Blockchain – et son application dans le domaine des cryptomonnaies - a gagné tous les secteurs de l’économie. A travers le monde, des organisations publiques et privées manifestent un intérêt grandissant pour cette nouvelle technologie.

Désormais, la question pour les entreprises n’est pas de savoir si la Blockchain a un avenir ou pas, ni si elle doit créer de la crypto-monnaie, mais plutôt comment elle va impacter leur activité et comment la blockchain va intervenir à court ou moyen terme dans leurs processus et business.

Mais qu’est-ce que la blockchain ? Quelles sont ses applications concrètes pour les entreprises ?

Découvrez le point de vue de Benjamin Faraggi, fondateur de SPURO plateforme Blockchain, de la blockchain LEDGEROFPROOF, et créateur de Wcom, société de veille technologique, anime de la formation « Bitcoin & Blockchain - les fondamentaux ».

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une technologie d’enregistrement de transactions, de transmission de données, de partage et de sécurisation des informations qui fonctionne sans organe central de contrôle.

C’est un modèle transactionnel dont l’architecture est en mode pair à pair, offrant la possibilité d’un consensus distribué sans nécessité d’un tiers de confiance.

On peut dire que c’est presque une base de données qui contient l’historique de tous les échanger effectués entre les utilisateurs depuis sa création.

Le système de Blockchain est indépendant des données stockées. Et c’est là que le principe prend tout son sens. La Blockchain n’est pas qu’un support de monétaire mais un support d’information fiable et décentralisé. Les Blockchains peuvent potentiellement désintermédier tous les systèmes transactionnels, même ceux qui n’ont aucun rapport avec les services financiers. De manière synthétique, tout ce qui est transactionnel, financier ou pas, peut se mettre sur une blockchain.

Blockchain, une technologie de rupture

La blockchain est une innovation technologique aussi importante qu’internet dans les années 80. Elle va obliger les entreprises à repenser leurs business modèles. Internet a permis la circulation de l’information par les utilisateurs, la blockchain permet cette même révolution, mais appliquée aux transactions.

Elle permet à des entités de réaliser entre elles des opérations qui sont garanties sans l’interaction d’un tiers de confiance. Ainsi les échanges sont plus rapides… et moins coûteux.

C’est une technologie qui garantit la confiance tout en étant plus efficace, en offrant d’une part une meilleure fluidité et rapidité des transactions et d’autre part en réduisant les coûts et en éliminant le goulet d’étranglement opérationnel qui se nomme « tiers de confiance » : c’est le cas des banques ou établissements financiers dans l’usage des cryptomonnaies (bitcoin, l'Ethereum et toutes les crypto-monnaies alternatives), mais aussi les études notariales ou l’administration.

Quels sont les usages de la blockchain ?

Il y a trois grandes catégories d’usages de la Blockchain à ce jour :

  • Gestion de la preuve –traçabilité – registre partagé
  • Déploiement des SmartContracts
  • Gestion des actifs numériques (Token-crypto-monnaie)

Concrètement, on peut déjà voir les applications suivantes :

  • Diminuer les coûts de traitement
  • Combattre la contrefaçon
  • Gérer la preuve (fichier client, produit, document numérique)
  • Créer des titres de propriété
  • Gérer de la cryptomonnaie

Pour présenter un exemple concret, j’interviens chez un industriel qui intègre des composants électroniques dans les chaines de fabrication. Les partenaires partagent un registre d’information (leur Blockchain) qui intègre les informations de fonctionnement des composants. Un SmartContract intégré dans la Blockchain analyse et compare les conditions de fonctionnement concernant ce composant. Il enregistre ces informations dans la Blockchain et émet une alerte aux personnes concernées s’il se présente une anomalie de fonctionnement de ce composant susceptible d’arrêter la chaîne de fabrication. Grâce à la mise en place de cette Blockchain, plus aucune divergence ne se positionne entre le client et le fournisseur. Les responsabilités sont bien établies, la traçabilité et la preuve des incidents potentiels sont enregistrés et partagés.

Benjamin Faraggi

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les articles du Mag des compétences