Assistante en cabinet d’avocats / de conseil - Les clés pour réussir dans sa fonction

Assistante en cabinet d’avocats / de conseil -  Les clés pour réussir dans sa fonction

le

Assistante en cabinet d’avocats ou de conseil un métier de spécialiste, d’excellence et de relationnel

3 questions à Sylvie Seksek, qui anime la formation « Assistante en cabinet d’avocats et de conseil »


Quelles sont les principales compétences d’une assistante en cabinet d’avocat ou de conseil ?

Le sens du service y est primordial et le niveau de compétences attendu des assistant(e)s est élevé. De plus, ces milieux sont cousins et il est assez fréquent de circuler d'un cabinet d'avocats d'affaires à un cabinet de conseil ou banque d'affaires. Et même si l'on souhaite exercer ailleurs, les profils des assistant(e)s issus de ces milieux sont toujours recherchés, particulièrement pour leur rigueur.

Quelles sont les difficultés du métier ?

On observe des « verrous » qui entravent parfois la bonne harmonie de travail manager-assistantes. Pour faciliter la relation, il faut travailler l’optimisation de la communication. Cela passe notamment par une facilitation de l'accès à l'information, une communication adaptée aux différents interlocuteurs et de l'empathie.

Un métier qui s’exerce auprès de son manager, mais aussi avec les autres acteurs ?

Cela implique de pouvoir situer tous les acteurs de notre chaine : clients, partenaires, hiérarchie, collègues (et bien entendu nous-même !) mais aussi d'intégrer les besoins, enjeux et missions de chacun. Prendre aussi conscience de son champ d'action, comprendre ce qu'on attend de vous et ce qu'on n'attend pas de vous. Cela permet de renforcer sa confiance en soi et par ricochet de rassurer son ou ses managers. C’est pour cela qu’il est aussi important de confronter son expérience avec celle d'autres assistant(e)s exerçant dans ce milieu !
Il est fréquent de retrouver les acteurs que sont les avocats, banquiers etc. sur un même dossier, par exemple dans les opérations de fusion-acquisition. Il faut donc situer son rôle et ses missions non seulement au sein de sa structure mais aussi à l'extérieur, dans le domaine commun à ces milieux, que j'aime qualifier de « cousins ».
En résumé, les assistant(e)s, en adoptant une vision globale, remettront les choses en perspective et renforceront ainsi leur assise et leur rôle.

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J'ai réalisé cette formation car le milieu des cabinets d'avocats, conseil, audit et autres banques d'affaires est un milieu de niche. En effet, ces milieux ont toujours des besoins en assistanat, qu'ils ont d'ailleurs parfois du mal à satisfaire, notamment du fait de leur réputation de milieux exigeants. J'ai longtemps travaillé pour ces structures, en tant que salariée puis en tant que consultante. Elles sont indéniablement exigeantes mais travailler pour elles présente des avantages non négligeables. Notamment des conditions matérielles confortables mais aussi des règles de fonctionnement carrées.

Newsletter

Restez informé de l’actualité de votre secteur en choisissant parmi nos newsletters thématiques.